Comment lire la Bible ?

Revenir à Et si nous lisions ensemble... la Bible ? (4)

aller à : Et si nous lisions ensemble... la Bible ? (6)

Comment lire la Bible ?

La lecture liturgique qui constitue un moment essentiel du de la liturgie dominicale est proclamation de la Parole de Dieu à nous adressée. C’est pourquoi elle revêt un aspect solennel. Les deux premières lectures, celle tirée de l’Ancien Testament et celle d’une lettre (en général de saint Paul), sont souvent faites par des laïcs, mais celle de l’Evangile est réservée au président de l’assemblée, c’est à dire au célébrant. Il est bon que le peuple chrétien entende cette parole. Mais comme on ne peut prendre de tout lire on ne lit que des passages, la plupart du temps très courts, exceptés les passages très connus et qui constituent un tout (par exemple le récit de la Passion, au temps pascal).

Le problème est que l’année liturgique n’est pas assez longue pour faire une lecture exhaustive de la Bible, d’autant que certains passages ne supportent pas la lecture publique parce qu’ils engendreraient l’ennui. Tels les longs derniers chapitres de l’Exode qui ont trait aux dimensions de la Tente de l’Alliance ou la longue nomenclature des Nombres. Certains autres textes pourraient choquer une mentalité moderne (tant nous sommes habitués à juger au travers nos habitudes de penser et nos valeurs morales). Ainsi certains psaumes ne sont jamais chantés à la liturgie du dimanche parce qu’ils sont trop violents. Comment réagirait un « bon chrétien » de notre époque à la lecture du psaume 137 ? Alors on coupe certains passages, et sans mettre de points de suspension on risque de laisser croire que nous sommes en présence du texte lui-même. C’est bien dommage, car parfois ces coupures affectent le sens même du texte saint. D’autant que cette sélection dépend pour beaucoup de celui qui l’a faite et de ses intentions. Même si elles sont pieuses, et donc respectables, elles n’en déforment pas moins le sens du texte biblique.

Pour entrer dans la Bible et sa mentalité il importe donc d’effectuer une lecture cursive et non de se contenter de morceaux choisis, des « bests of… ».

« Comment lis-tu ? », demande Jésus au légiste qui lui pose une question pour l’embarrasser (Lc 9, 26). Il ne s’agit pas d’abord du contenu mais dans la disposition d’esprit dans laquelle nous abordons le texte. Deux démarches de lecture sont possibles. Comment lire ?

- Lire l’introduction au livre, que vous trouverez dans votre bible ou l’introduction que vous trouverez dans cette rubrique au fil des semaines. Lire le livre en suivant les indications.

- Vous pouvez aussi vous immergez directement dans le bain « biblique ». Vous risquez d’être perdu mais en même temps vous serez dans la Bible elle-même, et peu à peu, vous vous ferez au style de l’auteur, à son vocabulaire à sa démarche. Vous ne réussirez cette immersion que si vous faites l’effort d’entrer dans la mentalité du livre, sans y entrer bardé de vos certitudes et de vos habitudes de pensée.

Essayez de lire les dix premiers psaumes. Ils ne sont pas nécessairement de la même époque ni du même écrivain historique, bien qu’ils soient tous traditionnellement attribués à David (la particule utilisée en hébreu permet de comprendre « adressée au roi pour qu’il les prie » ou « ayant pour auteur le roi »).

Bonne lecture.

Alain

Revenir à Et si nous lisions ensemble... la Bible ? (4)

aller à : Et si nous lisions ensemble... la Bible ? (6)