Accueil > Ėtapes chrétiennes de la vie > Vocations > La Vocation, un appel > Témoignage de la vie religieuse ... un art de vivre

Témoignage de la vie religieuse ... un art de vivre

 Ce témoignage a été lu dimanche 3 mai 2009,
Journée mondiale de prière pour les vocations
dans les 3 communautés locales du secteur Sèvre St Jean

La vie religieuse, pas facile d’en parler ; ça ne se situe pas dans l’ordre de
ce qu’on fait ou de ce qu’on dit, mais plutôt dans un art de vivre.
A l’origine de notre vocation religieuse, il y a notre vocation de
baptisées. Oui, nous avons été saisies par cet amour immense dont le Père nous
a comblées et c’est en réponse à cet amour que nous avons fait choix d’un mode
de vie particulier :
Nous voulons suivre le Christ qui ne fait pas de différence entre les
hommes, ce qui nous amène à nous faire proches de tous, dans le quartier, dans
l’escalier, à l’église etc…. Nous lisons dans notre Livre de Vie : « en fidélité à
notre charisme nous nous rappelons que le Christ par son incarnation a vécu
les conditions des hommes de son temps. Nous serons attentives aux besoins
humains et spirituels des personnes, des groupes et des milieux où nous sommes
envoyées, communiant à leurs joies, à leurs souffrances, à leurs angoisses, à
leurs espérances. »
Nous voulons suivre le Christ dans le célibat vécu en communauté,
avec des soeurs que nous ne choisissons pas. Cette vie fraternelle en
communauté s’exprime au quotidien dans le partage de nos rencontres, de nos
joies, de nos soucis, s’exprime aussi dans le soutien fraternel, le pardon, la prière
et la réflexion ensemble ; cette année, nous avons partagé les cris des gens qui
nous entourent : ceux qui n’ont pas le sou, ceux qui sont seuls, les étrangers en
difficulté etc… Et nous avons partagé quelle Parole de Dieu nous habitait dans
ces cris.
Nous voulons aussi suivre le Christ obéissant à la volonté de son Père :
nous ne choisissons pas notre mission, nous sommes envoyées. Dans les tâches
qui nous sont confiées, nous sommes appelées à donner le meilleur de nousmême,
nous avons à chercher les moyens d’être lumière pour que Jésus-Christ
soit reconnu dans ce monde.
Nous voulons aussi suivre le Christ dans la pauvreté. Nous ne vivons
pas dans la misère et beaucoup de gens ont moins que nous. Vivre le voeu de
pauvreté, c’est vivre simplement, modestement sous le mode du partage sans
retenir pour soi. Par exemple, nous ne choisissons pas les voitures qui sont mises
à notre disposition ; l’argent est mis en commun, nous n’avons pas de portable…
Ce partage, nous ne le vivons pas qu’au niveau matériel, mais c’est aussi le
partage de nos talents, de notre temps, le partage de la vie des gens du quartier.
Dimanche 3 mai 2009 –
Témoignage de Vie religieuse pour le secteur Sèvre/St Jean
Par notre mode de vie particulier en communauté, nous voulons seulement
rappeler à tous que suivre le Christ par un chemin de pauvreté, de chasteté et
d’obéissance, c’est un chemin de bonheur. Et pour nous, le temps consacré à
Dieu dans la prière est important : c’est ce lien avec Dieu Père, Fils et Esprit qui
donne sens à toute notre vie et à la vie des gens qui nous entourent. La prière,
c’est le temps de recul avec Dieu, qui nous permet de mettre du sel dans la vie
pour qu’elle ait du goût.
Le Christ appelle aujourd’hui encore des hommes et des femmes à le
suivre dans une vie totalement consacrée à Lui. Qui osera parler à ses enfants ou
à ses petits-enfants de cet appel au bonheur dans la Vie Religieuse ? Bonheur
qui se construit jour après jour avec des soeurs.
Soeur Monique et Soeur Marie Louise
Communauté de l’Immaculée Conception