Programme de l’E.S.H 2ème trim 2012

Jeudi 24 mai 2012 conférence-débat :

Algérie/France, Afrique du Sud : peut-on enterrer la guerre ?

Avec Laetitia Bucaille, auteur du livre Le pardon et la rancœur
(Collection : Histoire Payot, 416 pages, 23.00 €)

Peut-on se réconcilier avec son ennemi ? Pour les anciens adversaires sud-africains et franco-algériens, l’enjeu est identique : s’extraire de la domination coloniale et construire un rapport de confiance après les violences de la guerre.

En Afrique du Sud, les vainqueurs ont choisi de pardonner aux responsables et bénéficiaires de l’Apartheid. Entre la France et l’Algérie, la séparation des populations après les accords d’Evian semble avoir dispensé de rechercher les voies de la réconciliation. Mais les accords politiques garantissent-ils que les sociétés et les individus s’entendent ? Où en est-on aujourd’hui ?

A travers les récits et les trajectoires d’ex-combattants sud-africains, algériens et français, Laetitia Bucaille explore dans ce livre de sociologie politique les voies empruntées, les impasses, les attentes, les espoirs et les signes d’ouverture. Dans les témoignages de tous, elle saisit l’expérience intime, les émotions, les sentiments de perte, de fierté ou de culpabilité.

Et elle interroge : à quelles conditions un ex-combattant peut-il véritablement renoncer à son ennemi, entendre ses raisons, le considérer comme un égal, entretenir avec lui des relations cordiales ou amicales, et développer une nouvelle relation sur la base d’intérêts partagés.

Laetitia Bucaille, sociologue, est maître de conférences à l’université Victor-Segalen/Bordeaux 2 et membre de l’Institut universitaire de France.

20 h 30 - Niort - Centre du Guesclin - Place Chanzy (entrée libre)

Jeudi 19 avril 2012, conférence

20 h 30 – Niort – Centre Du Guesclin – Place Chanzy
Entrée libre – Parking gratuit

« De la télé et de l’écrit à Internet, les Médias sont-ils un appui ou un obstacle à la démocratie ? ».

Conférence de Philippe Merlant, journaliste, coordinateur de Reporter citoyen, co-fondateur du site Internet Place publique, co-auteur du livre Médias : la faillite d’un contre-pouvoir (Fayard, 2009).

Chaque année, au fil des enquêtes, le fossé s’agrandît un peu plus entre les Français et les journalistes. Nous estimons qu’ils ne disent pas assez la vérité, qu’ils ne traitent pas assez de notre vie quotidienne et, surtout, qu’ils ne sont pas assez indépendants de tous les pouvoirs : politiques, financiers, culturels, religieux. Bref, les hommes et les femmes des médias, qui ont pour mission de nous informer, donc d’éclairer notre jugement de citoyens et de favoriser la vie démocratique, joueraient, à nos yeux, de moins en moins bien leur rôle. Vrai ou faux ? Le sujet, en tout cas, est d’importance. Il l’est plus encore en période électorale.

Pour y réfléchir et en débattre, l’Espace Saint-Hilaire a convié un journaliste professionnel confirmé en la personne de Philippe Merlant. Homme de radio un temps à France Inter, puis de presse écrite à Libération et, de 2004 à 2011, à La Vie, Philippe Merlant est aujourd’hui, en plus, un accroc à Internet. Mais, dans tous ses postes successifs, le professionnel du multimédia qu’il est devenu, s’est passionné pour une information au service des citoyens, prioritaire à ses yeux dans des démocraties en crise. Cofondateur du site Internet Place Publique en 1996, il est aujourd’hui le coordinateur de Reporter citoyen, structure de formation au journalisme multimédia de jeunes de quartiers populaires, consultable sur le site www.reporter-citoyen.fr.

Au moment où l’information, audiovisuelle notamment, privilégie trop souvent l’émotion, l’immédiateté et les paillettes, l’expérience critique de Philippe Merlant ne manquera pas de passionner toutes celles et tous ceux qui s’intéressent à la vie de nos cités. C’est cette expérience qu’il rapporte dans un livre, écrit avec son confrère Luc Chatel et qu’il dédicacera à la fin de sa conférence, Médias : la faillite d’un contre-pouvoir (Fayard, 2009).

Modérateur : Jean-Marie Billé, président de Radio-Accords

20 h 30 – Niort – Centre Du Guesclin – Place Chanzy
Entrée libre – Parking gratuit