Accueil du site > Accueil - A la Une du site > En bref > FAQ > Pourquoi dans le chapelet un Notre Père pour dix Je vous salue Marie (...)

Pourquoi dans le chapelet un Notre Père pour dix Je vous salue Marie (...)

Pourquoi dans le chapelet un Notre Père pour dix Je vous salue Marie ?

Le chapelet est à la fois un objet et une forme de prière.

L’objet est composé d’une croix, qui correspond au «  Je crois en Dieu » et de grains enfilés sur une corde : un gros grain correspondant au « Notre Père », dix grains plus petits correspondant aux « Je vous salue Marie ».

Le mot «  chapelet » vient de chapeau : le chapelet est une suite de petits chapeaux. La ferveur populaire avait coutume d’orner les statues de la Vierge d’une couronne de roses, chaque rose représentant un petit chapeau.

Pour cette forme de prière on emploie les expressions : « dire le chapelet » ou « dire le rosaire », allusion aux roses dont nous venons de parler. Cette prière se présente sous la forme de méditation sur les différents mystères de la vie de Jésus, auxquels est associée la Vierge Marie.

Chaque chapelet se compose de cinq dizaines de « Je vous salue Marie » et de cinq « Notre Père ». Mais c’est le Credo qui inaugure cette prière.

Cela a une signification théologique.

En effet ce n’est pas exactement Marie qui est l’objet de la prière, mais notre Père qui est aux cieux. On demande à Marie d’intercéder pour nous, auprès de son Fils, seul médiateur (Priez pour nous…).

Ainsi on commence par affirmer sa foi par le Credo : affirmation du Dieu créateur, de son Fils, de l’Esprit.

On invoque ensuite Dieu, notre Père.

Alors on peut méditer sur les mystères de la vie de Jésus, auxquels a été associée Marie. Ils sont au nombre de quinze, ce qui équivaut à trois chapelets.

La prière du rosaire garde encore des adeptes, à notre époque. Elle n’est pas méprisable, car elle est la prière, aussi authentique que celles qui sont composées par les plus savants, des cœurs simples au sens évangélique.

Ce qui importe c’est qu’elle soit prière véritable, qui vienne du coeur et non simple répétition de formules toutes faites. Mais cela est vrai de toute forme de prière, même dans la récitation des psaumes, qui sont prières par excellence.

Le chrétien n’est pas un « moulin à prières ».

A Niort, il existe deux associations qui pratiquent le rosaire :

- les Equipes du Rosaire,

- la Fraternité du Rosaire.

Alain.

Retour au menu principal

1 Message