Loukas (St Luc), historien de son temps (1)

Loukas, historien de son temps (1)

JPEG - 12.3 ko

Loukas (Saint Luc) dans son évangile, nous donne quelques éléments historiques pour nous montrer que la venue du Sauveur s’inscrit dans l’histoire des hommes de son temps : Et homo factus est.
L’auteur du « Traité d’athéologie », Michel Onfray, nie, contre toute évidence, la réalité historique du Christ ; à l’inverse d’une telle ineptie, mon propos est de dresser le cadre historique dans lequel s’insère la venue du Christ : travail technique pour mieux lire, mieux comprendre, mieux cerner le personnage du prophète Yéshoua de Nazareth en Galilée.
Je vais évoquer les trois pouvoirs en place : aujourd’hui, le pouvoir politique romain ultérieurement, le pouvoir politique juif le pouvoir religieux juif.

PNG - 116.7 ko
En vert : occupation romaine. En bleu : zone"libre" d’Hérode antipas

Le pouvoir politique romain

Au temps de la venue du Christ, les Romains occupent la Palestine qui est devenue une partie de l’Empire de Rome. Ce territoire, qui est le pays des juifs, est en guerre permanente.

En l’année 68 avant notre ère, le général romain Pompée quitte Rome, capitale de l’Empire et envahit en quelques années le Moyen Orient. En l’année 63 avant notre ère, il prend la ville de Yerushalayim (Jérusalem). A noter que pendant ce temps Jules César, l’autre tête de l’Empire, envahit la Gaule qui deviendra ultérieurement la France. Vercingétorix, vaincu à Alesia, après avoir été enfermé dans la prison Mamertine à Rome, meurt en l’année 46 avant notre ère ; il est exécuté à la suite du triomphe de César.

Jésus de Nazareth (les gens l’appelaient Yéshoua) est né dans les années 6 ou 7 avant notre ère, sous le règne de César Auguste (petit-neveu de Jules César) qui a régné de l’année 27 avant notre ère à l’année 14 de notre ère. Christ Yéshoua fut crucifié le vendredi 7 avril de l’année 30, et donc est mort à l’âge de 36 ou 37 ans.

Le Christ serait donc né 6 ou 7 ans avant l’ère chrétienne. Cette bizarrerie chronologique vient du fait que le décompte des années à partir de la naissance du Christ a été fondé sur des calculs erronés du moine Denys le Petit (5ème – 6ème siècles)

JPEG - 124.2 ko
Tibère

Tibère, empereur des Romains, qui a régné de l’année 14 à l’année 37 de notre ère, avait nommé Poncius Pilatus gouverneur de Judée à Yerushalayim. Il demeura 10 ans en charge (des années 26 à 36 de notre ère). C’est lui qui aura à s’occuper du procès de Yéshoua de Nazareth. Poncius Pilatus était un personnage ambigu, entêté, méprisant, sans scrupule et sans valeur morale. Malgré les supplications de son épouse Claudia Procula, il condamnera le prophète Yéshoua de Galilée pour éviter de se brouiller avec l’empereur Tibère. A noter que Poncius Pilatus était persuadé de l’innocence du Christ. Poncius Pilatus a été rappelé à Rome et est mort en prison, suicidé ou assassiné.

JPEG - 100 ko
Lihostrotos : dallage du tribunal romain

Loukas qui n’a pas connu Yéshoua de Nazareth nous explique son projet d’écrire un évangile :

JPEG - 10.7 ko

« Puisque beaucoup ont entrepris de composer un récit des événements accomplis parmi nous, d’après ce que nous ont transmis ceux qui furent dès le début témoins oculaires et qui sont devenus serviteurs de la parole, il m’a paru bon, à moi aussi, après m’être soigneusement informé de tout à partir des origines, d’en écrire pour toi un récit ordonné, très honorable Théophile, afin que tu puisses constater la solidité des enseignements que tu as reçus ». Lc 1, 1-4

Père Joseph GUILBAUD

Lire les autres textes du Père Joseph GUILBAUD

Répondre à cet article