La JOC à l’ACO

Lors du Rassemblement National de l’ACO du 22 au 24 mai 2010, la JOC faisant partie du mouvement ouvrier, les jocistes de la Vienne, fédération hôte, ont répondu naturellement présents. Présents, notamment par leur stand dont deux grands logos JOC avaient été peints et confectionnés spécialement pour l’occasion par la toute nouvelle équipe ados de Châtellerault. Mais présents aussi physiquement. Présents, pour mieux porter la parole du mouvement et pour montrer aux « vieux » (remarquez les guillemets) que les « jeunes » sont toujours là à leur écoute et pour assurer la continuité.

Pour Isabelle, nouvellement jociste depuis 2009 après avoir découvert le rassemblement national de la JOC il y a un an à la Courneuve, ce fut sa première expérience en la matière. Tenir un stand toute la journée était pour elle tout nouveau, mais ce fut avec un plaisir certain qu’elle a pu vivre ce rassemblement où ce fut sa première rencontre avec le mouvement de l’ACO.
Jacqueline, accompagnatrice JOC d’une équipe de lycéennes africaines sur Poitiers et membre de l’ACO, était présente sur le stand pour épauler les jeunes en cas de question trop « technique ». « Au début, raconte Isabelle, j’ai beaucoup suivi Jacqueline afin de voir comment elle réagissait à l’accueil du public. Puis, j’ai rencontré des personnes originaires de Châtellerault, ma ville natale. Nous avons pu échanger longuement sur des réalités vécues là-bas.
J’ai pu remarquer que l’ACO présente des projets très variés selon les diocèses et qu’elle entretient un lien important avec l’ACE et la JOC. Ayant également participé au rassemblement diocésain des Rameaux cette année à Bocapôle, j’ai retrouvé des personnes avec qui j’avais sympathisé. J’ai également pu aller au temps prière… finalement, il y avait énormément de choses à voir, de stands et forums à découvrir, et de personnes avec qui partager. Peut-être même trop pour ces trois journées »
glisse-t-elle malicieusement.

Vincent, pour sa part, était un peu plus habitué à ce genre d’événement. Jociste depuis plus de dix ans et fédéral cette année, il était naturellement présent au rassemblement. « J’ai rarement vu autant de monde à notre stand ! » raconte-t-il. « On a pu échanger énormément sur la mission ouvrière en général. On a rencontré de nombreuses personnes enthousiastes et désireuses d’en savoir plus sur les positions de la JOC et la réalité des jeunes aujourd’hui. Nous avons également été étonnés du nombre de personnes de l’ACO qui cherchaient à créer des équipes JOC sur leur paroisse ou dans leur quartier. On voit qu’il y a un véritable intérêt de leurs parts à perpétuer le mouvement ouvrier et ça fait vraiment chaud au cœur. »

Malgré le déroulement du rassemblement sur le week-end, il faut noter que plusieurs autres jocistes de Poitiers, désireux d’y participer, n’ont pu venir du fait de leur travail. Les réalités de l’emploi sont hélas toujours présentes, surtout pour le monde ouvrier… !