Eglise St-Jean Baptiste de Niort, 2017, 25 ans d’histoire

C’est lors de la visite pastorale de Mgr Pascal Wintzer, archevêque de Poitiers, en janvier 2016, qu’a germé l’idée de fêter les 25 ans de la construction de l’église St Jean Baptiste, à Niort, dans le quartier du Clou-Bouchet. Elle fut inaugurée le 27 septembre 1992 par Mgr Rozier, alors évêque de Poitiers.
Des extraits des journaux de l’époque relatent l’historique de cette réalisation :

"La Vie" du 24 septembre 1992, dans un article intitulé « L’initiative » :
"En 1988, un projet de Développement social de quartier (DSQ) se met en place au Clou-Bouchet à Niort. Ce quartier de 3.500 habitants, construit à la fin des années 60 en périphérie de la ville, avait besoin d’un sérieux coup de neuf. Ses habitants, souvent défavorisés, souffrent du chômage. Dans le cadre du DSQ, les chrétiens de Niort et la mairie de la ville tombent d’accord : "Construisons une église !"

Un article du Père Jean-Louis Tapin, prêtre habitant sur ce secteur, publié dans "Le Courrier Français de Vienne et Deux-Sèvres", du 12 avril 1991, détaille l’ébauche de ce projet
"Depuis l’arrivée des prêtres sur la Cité en 1970, une salle de 80 m² a été prêtée aux chrétiens par l’Office H.L.M. Cette salle qui a rendu service pour la catéchèse des enfants, les clubs A.C.E. et bien d’autres rencontres leur est retirée en juin 1988, en raison d’une orientation nouvelle dans l’attribution des salles.
Dans le même temps, la Ville de Niort (représentée par Mr Bellec, maire), l’Etat et la Région signent une Convention pour le Développement Social du Quartier (DSQ). Ce projet comporte des opérations de rénovation et d’aménagement du quartier pour le rendre plus agréable à vivre, changer son image (négative pour un grand nombre de Niortais), lui redonner une âme en quelque sorte.
Tout ceci a provoqué une réflexion sur la place et le rôle des chrétiens ici et, bien vite, la question d’un lieu de rassemblement pour les chrétiens et repérable par tous est venue à l’ordre du jour… Les chrétiens du quartier, invités en assemblée générale, se sont exprimés clairement… Et suite à cette première assemblée générale, un groupe assez consistant de chrétiens du Clou-Bouchet se retrouve régulièrement (tous les mois et demi) pour prier ensemble, partager leur vie et débattre de l’avenir et de la vie de l’Eglise dans leur quartier.
Une commission de 8 membres s’est retrouvée régulièrement avec des responsables de l’Évêché, de la Ville de Niort et des architectes, pour travailler davantage au projet de construction. Ce projet, accueilli favorablement par le conseil de zone de Niort et l’Évêché, sera porté par l’ensemble des chrétiens de la ville.

Quant au nom donné à cet édifice, le Père Tapin précise :
« Si Jean-Baptiste a été choisi comme saint patron de cette nouvelle église, ce n’est évidemment pas un hasard. Pour les chrétiens, Jean-Baptiste est le PRÉCURSEUR, celui qui annonce JÉSUS et sa Bonne Nouvelle à ceux qui sont dans l’attente d’une vie autre. Pour les habitants de ce quartier, nombreux sont ceux qui, marqués durement par la vie, sont en attente d’une vie plus épanouissante. Chaque chrétien est alors renvoyé à sa propre responsabilité…
Par ailleurs, chacun sait que Niort fut, jusqu’à une époque récente, la ville des chamoiseries où l’on travaillait et transformait les peaux de bêtes. Or, le patron des chamoiseurs est Jean-Baptiste qui portait lui-même un vêtement de peau de bête… »

Et à la question : "Que sera cette nouvelle église" ?, le Père Tapin répond : "Une architecture dynamique et actuelle, offrant la possibilité d’accueillir 200 personnes. Un oratoire de forme circulaire contigu à l’église sera ouvert toute la journée pour prendre une halte de prière au cœur de la ville. D’autre part, plusieurs salles de réunions viendront compléter l’ensemble".

Tout cela fut réalisé ! L’Église est très fréquentée, les liturgies sont vivantes, nombre de baptêmes, mariages et sépultures y sont célébrés. Chaque mercredi soir, la communauté de l’Emmanuel anime un groupe de prière. Certes, l’oratoire, situé derrière le chœur, n’est pas utilisé comme prévu. Mais le Saint-Sacrement est exposé dans l’église chaque mercredi après-midi pour tous ceux qui veulent faire une halte de prière, - ce qui répond au vœu initial exprimé dans le projet. L’église et les salles de réunions servent régulièrement à l’éveil à la foi, au catéchisme, à la Mission Ouvrière Locale, à la chorale, et à bien d’autres occasions.

Cette église, elle est belle ! Nous apprécions sa forme, sa simplicité, la sobriété de son décor, sa luminosité. On se sent bien dans cette maison de Dieu. Notre reconnaissance va vers ceux qui ont eu l’audace d’une telle initiative dans un quartier neuf à la périphérie de la ville et qui ont certainement dû braver bien des obstacles pour mener à son terme un tel projet.

L’Équipe d’Animation de la Communauté Locale de St Jean-Baptiste

Voir des photos du 25° anniversaire