Accueil du site > Espace St Hilaire en Sud Deux Sèvres > Bibliothèque > Du côté de la bibliothèque (2) ... Pourquoi lire quand on est chrétien (...)

Du côté de la bibliothèque (2) ... Pourquoi lire quand on est chrétien (...)

POURQUOI LIRE QUAND ON EST CHRETIEN ?

La revue de l’Institut Catholique de Paris – Transversalités , que la bibliothèque reçoit régulièrement, a pour objectif d’analyser la complexité du monde et de la société. Nous avons retenu pour cette chronique un article :

Pourquoi lire quand on est chrétien ? de Jean-Baptiste Sèbe. Revue Transversalités n°129. Jan/mars 2014. Maître de conférences à la faculté de théologie de l’Institut catholique de Paris

L’analyse proposée dans cet article met en relation la théologie et la littérature, toutes deux porteuses de sens. La littérature est le témoignage d’ un « souci du monde et des autres » qui anime les écrivains, et « qui appartient à l’écriture comme à la foi ».1

Lire quand on est chrétien permet de "comprendre les possibles du monde dans lequel nous vivons". La littérature et la foi nous donnent, toutes deux, cette capacité de dialogue et d’écoute, de découverte d’univers très différents. La fiction nous en apprend souvent plus sur l’homme. Combien d’entre nous ont-ils été marqués par ses lectures romanesques. Certaines de nos lectures ont été définitives, comme une sorte de révélation, un éclairage évident pour une connaissance de l’homme.

Lire nous permet aussi de nous "réapproprier le pouvoir des mots et d’enrichir l’expression de la foi, par leur puissance, leur capacité d’enchantement". Les mots accompagnent l’imagination du lecteur, montrent, dénoncent, révèlent et justement la foi chrétienne parle du Verbe ; c’est une « parole tissée de mots ».

Lire, quand on est chrétien, c’est lire la Bible, parce qu’elle donne à voir toutes les faiblesses, les désirs, les passions, les violences, les espérances, les interrogations de la nature humaine. C’est de tout cela dont témoigne aussi la littérature. L’écrivain suit les mouvements, les changements du monde ; il est la "Vigie du monde". En tant que lecteur, le chrétien reçoit, à la lumière de sa foi, les mots de l’écrivain.

Lire c’est se donner "la culture de la signification du monde".

Pour accompagner ce propos, la bibliothèque Grégoire le Grand vous propose de venir découvrir la riche collection de vies édifiantes ou de vies de saints, de témoignages, d’expériences spirituelles, des ouvrages d’histoire de l’église, de réflexions ou d’études sur la Bible et son histoire. Ainsi, pour exemple, citons, le petit livre "Les récits d’un pèlerin russe" qui témoigne d’une expérience spirituelle de premier ordre, une quête de perfection spirituelle à travers la prière intérieure et la simplicité du cœur à la lumière de l’évangile. Nous pouvons aussi citer le "Petit traité de vie intérieure" de Frédéric Lenoir et tant d’autres que vous pouvez emprunter à la bibliothèque.

Françoise Auboin

Répondre à cet article