Accueil du site > Espace St Hilaire en Sud Deux Sèvres > Bibliothèque > Du côté de la bibliothèque (1).... Hildegarde von Bingen

Du côté de la bibliothèque (1).... Hildegarde von Bingen

Femmes d’Eglise : Hildegarde von Bingen

Bénédictine allemande du 12ème siècle, Abbesse visionnaire surnommée "la Sybille du Rhin", une personnalité et un destin hors du commun.

La lecture de sa vie édifiante et inspirée nous apporte des enseignements essentiels pour nos temps troublés : Un art de vivre, une communion avec la nature et une connaissance des plantes, des vertus de l’alimentation, une inclination à aimer, la capacité de se réjouir de joies simples par une harmonie entre l’âme et le corps, une véritable élévation de l’âme.

Elle se révéla une "gestionnaire hors pair" de son monastère, un guide spirituel exceptionnel pour les moniales de St Rupert.

Visionnaire depuis sa petite enfance, elle obéit à la Voix, "la voix de la lumière vivante" qui lui demande de révéler les mystères divins, d’être le porte parole, l’instrument de Dieu, agissant au nom de Dieu. Elle devint très vite une légende, qualifiée aussi de prophétesse que consultaient les princes, évêques, empereurs.
Ses visions témoignent d’une présence intime de la Voix divine, des visions en pleine conscience et non pas provoquées par un égarement ou une défaillance que procure l’extase.

Elle décrit cette expérience spirituelle dans une œuvre considérable : des ouvrages écrits en latin, traduits plus tard en allemand, quelques uns commencent à être traduit en français, des musiques, des chants devenus célèbres. Une œuvre originale tant spirituelle que scientifique et musicale.

Toutefois, sans être une scientifique comme nous l’entendons aujourd’hui, elle a la volonté de la recherche du sens caché de la nature, de classer les plantes et minéraux qui sont utiles à l’homme pour leur valeur nutritive et thérapeutique. "Je vais écrire sur les causes et les remèdes, la force curative de la nature". Aujourd’hui nous dirions qu’elle a inventé la "médecine douce". Elle réfute l’idée d’être une savante "tout le savoir que j’ai acquis, c’est aux mystères des Cieux que je le dois". Une vision lui a dicté d’aider les hommes pour guérir les âmes et les corps, à retrouver Dieu. Elle est dans une humilité totale qui contraste tant avec la grandeur de son œuvre religieuse et scientifique. Elle est guidée par l’Amour qui est la plus grande force donnée par Dieu, une approche humaniste de la Foi.

Elevée au rang de docteur de l’Eglise, Hildegarde Von Bingen nous laisse un héritage religieux, scientifique, musical considérable qui doit être le plus largement connu et diffusé.


Pour vous aider à mieux connaître la vie et les œuvres d’Hildegarde Von Bingen, la bibliothèque Grégoire le Grand a acquis :

La passionnante biographie de l’historienne Régine Pernoud ,qui se lit comme un roman.
La recherche de Sylvain Gouguenheim, consacrée aux œuvres d’Hildegarde.
Des œuvres en français d’Hildegarde : Les causes et les remèdes, le livre des œuvres divines…


Découvrez aussi :
De nombreux sites, sur le réseau internet , consacrés à la sainte, à la médecine selon Hildegarde. Il y a "de tout" , il est donc nécessaire d’exercer son esprit critique….
La musique d’Hildegarde : les "Chants de l’extase", les plus connus accessibles par You Tube.
"Visions" : Un film remarquable tant par sa sobriété et son esthétisme. D’une grande justesse historique et cernant de façon magistrale la personnalité de l’Abbesse, ce film allemand, sous titré en français, mérite d’être découvert. En libre accès sur You Tube.

Françoise Auboin

Répondre à cet article