Accueil du site > Accueil - A la Une du site > En bref > FAQ > Dragées au baptême et à la communion...

Dragées au baptême et à la communion...

Dragées au baptême et à la communion...

Pourquoi offre-t-on des dragées au baptême ?... et aussi parfois aux mariages et premières communions ?

Lequel d’entre nous n’aime pas les dragées, qui sont bien souvent à l’origine de nos premières caries dentaires ? Mais notre rubrique n’est pas une rubrique prophylactique. D’après son étymologie grecque, en passant par le latin, pour arriver jusqu’à nous, la dragée est le bonbon par excellence. Lors de festivités il ne s’agit pas de se contenter de bonbons de qualité médiocre !

Les princes, autrefois, se devaient d’être magnifiques, c’est à dire généreux. Il fallait faire les choses en grand et ne pas chipoter. Ils ne devaient pas retenir leur richesse mais en faire profiter leur peuple. De la sorte, lors d’une fête importante, baptême d’un héritier royal, mariage princier, couronnement royal, on faisait profiter le petit peuple de la générosité du monarque. Cette générosité se manifestait sous forme de menue monnaie distribuée aux plus pauvres. On jetait des pièces à la volée, et plus le monarque était généreux et plus la valeur des pièces était importante.

Mais pourquoi ? Cette coutume était-elle manifestation d’amour pour les pauvres ou pour la gloire du prince ? Un peu des deux sans doute.

Les plus riches des sujets du monarque, en particulier les nobles, ont voulu l’imiter, les plus riches des bourgeois aussi. Mais une telle générosité revenait cher. On eut alors l’idée de remplacer les pièces par des friandises, et en particulier par des dragées.

Ce qu’on peut retenir de cette coutume, c’est que le bonheur ne peut être complet que s’il se partage . Je suis heureux et j’ai besoin de le dire aux autres, et pour qu’ils comprennent vraiment ce qu’est ma joie, il faut qu’ils la partagent. Belle et bonne coutume. !

Alain.

Retour aux menu principal