CORONAVIRUS : les messages du Père Bernard Châtaignier

Message pour les Rameaux

Le jour des Rameaux

Chacun, chez lui, peut déposer un rameau d’arbre, une fleur, une lumière auprès d’une croix et prier pour les fidèles défunts, en particulier ceux qui sont actuellement enterrés et incinérés sans liturgie dans les églises. Si on donne les noms de défunts de la famille ou des personnes amies, on peut à chaque fois allumer une lumière ou apporter une fleur, ou encore sa photo.

Et l’on peut dire cette prière ensemble :

Seigneur, devant ta croix,
Nous nous rappelons celles et ceux qui nous ont quittés.
(on peut prendre le temps de nommer des personnes : ...)
Dans ton amour, accueille-les près de toi !
Donne leur de vivre près de toi dans ta lumière.

Et nous, qui sommes aujourd’hui confrontés à la pandémie
et qui devons vivre le confinement,
Garde-nous dans la foi,
Fais la grandir !
Maintiens notre espérance,
Pour que nous puissions nous soutenir les uns et les autres.
Réveille notre désir d’aimer,
Pour que nous gardions le goût de faire le bien.

Nous te le demandons par toi Jésus notre Seigneur :
Sur la croix, tu as cru en ton Père et lui a remis ton Esprit.
Sur la croix tu as fait proposer l’espérance au larron
En lui promettant de vivre dans le Royaume.
Sur la croix, tu as continué d’aimer
Car tu as pardonné à tes bourreaux.

Oui, Seigneur, accueille tous nos défunts
et reste avec nous dans notre épreuve.
Amen !

Écoutons ce que nous dit le père Bernard


Message du Père Bernard Châtaignier du 17 mars 2020

Un carême sans

Les circonstances nous contraignent de vivre un carême bien particulier : sans rassemblement, sans célébration communautaire, sans le partage eucharistique.
Il ressemble au samedi saint qui traditionnellement est un jour dépouillé, avec la table de l’autel nue, jour où l’Église ose nous faire éprouver l’absence.

Ce carême nous plonge dans le silence et dans le noir, comme si nous étions des aveugles et des sourds. Nous éprouvons un monde vide, un monde sans relation.
Il n’y a plus de célébrations dans nos églises, ni messes, ni baptêmes, ni mariages, ni sépultures, jusqu’à ce que tout aille mieux.

Nous sommes associés au Seigneur Jésus qui abandonné des siens vit la passion. Voici donc que nous ne sommes pas spectateurs du passage vécu par Jésus le Christ, mais participants. Cette expérience qui peut être ressentie comme celle de l’abandon et de la tristesse peut aussi revêtir une profonde dimension spirituelle.

Un carême avec

Je pense en effet qu’en étant isolés, nous pouvons être avec. Nous pouvons être avec la foi, avec l’espérance, avec le souci des autres, avec la présence du Seigneur qui se fait le prochain de chacun de nous .

Dans notre monde, nous pouvons téléphoner, échanger des messages. Récemment, avec une catéchumène, nous avons même pu, avec un simple smartphone organiser une petite visioconférence. Nous pouvons aussi bénéficier de nombreuses propositions de prières sur les radios, à la télé, sur internet, avec des applications.

Chaque matin vers 9h, je célèbre seul la messe. Sachez que même si je suis seul, le monde entier est présent : par le pain et le vin, fruits du travail humain ; par l’amour universel de Dieu le Père.
Vous savez qu’au moment de ce rendez-vous quotidien, nous pouvons ensemble prier pour les malades, les soignants, les mourants, les familles touchées par le deuil et qui ne peuvent pas honorer leurs défunts autant qu’ils l’auraient souhaité.

P. Bernard Châtaignier
17 mars 2020


Message du Père Bernard Châtaignier du samedi 14 mars 2020

Message à télécharger

AUX PAROISSIENS DE LA PAROISSE St PIERRE & St PAUL DE NIORT
« L’espérance ne déçoit pas » Romains 5, 5

Chers paroissiens,

A partir du lundi 16 mars 2020, et jusqu’à nouvel ordre, voici les mesures et les consignes pour la paroisse St Pierre et St Paul de Niort.

● En concertation et en accord avec notre Archevêque et afin de limiter en zone urbaine les risques de contamination, toutes les rencontres, réunions et rendez-vous paroissiaux sont suspendus jusqu’à nouvel ordre, y compris les messes communautaires quotidiennes et dominicales, ou encore les célébrations communautaires de la liturgie des Heures (notamment les vêpres).
● Les célébrations d’obsèques resteront possibles mais limitées au cercle des proches avec un maximum de 100 personnes. La bénédiction du cercueil avec le goupillon ne sera assurée que par la personne qui conduit la prière. Chacun sera invité à s’incliner ou à se signer devant le cercueil sans le toucher.
● Pour les autres célébrations sacramentelles (baptêmes, mariages, sacrement des malades) des propositions seront faites au cas par cas. Le sacrement du pardon devra se vivre dans le respect des consignes sanitaires, en préservant en particulier une distance suffisante entre le fidèle et le prêtre.
● Les églises resteront ouvertes en journée pour se recueillir personnellement.

Ceci dit, le carême demeure un temps spécifique pour laisser la vie de Dieu nous imprégner.

Ainsi, chaque jour, chacun est invité à vivre sa foi... et à sanctifier spécialement le dimanche.
Pour ce faire :
● Afin de nous soutenir dans la foi, les prêtres de Poitiers envisagent de diffuser chaque jour et dès que possible une messe célébrée à la chapelle de la Maison Saint Hilaire en vidéo sur le site internet du diocèse et en audio sur RCF POITOU. Chaque jour, un texte de méditation spirituelle sera aussi disponible sur le site internet du diocèse. Plus d’informations à venir sur le site Reflets d’Eglise https://www.eglise-niort.net ou sur le site diocésain www.poitiers.catholique.fr
● chaque matin sur RCF POITOU (89.3), une prière du matin est diffusée à 6h45, puis à 7h45 et 8h45.
● FRANCE 2 dans l’émission « Le Jour du Seigneur », permet de suivre l’Eucharistie dominicale de 10h30 à 12h ainsi que sur FRANCE CULTURE, de 10h à 11h.
● La semaine, KTO propose la messe avec le pape François à 7h chaque matin ou à 18h15 depuis l’église St Germain l’auxerrois à Paris. Notons ici que cette chaîne, accessible sur Internet, retransmet aussi le chapelet en direct de Lourdes, chaque jour, à 15h30 et les vêpres en semaine, à 17h45.
● Nous connaissons tous les moyens ordinaires proposés par l’Église pour méditer la Parole de Dieu, célébrer la liturgie des Heures et prier. Le site www.aelf.org et son application sont d’heureuses ressources pour soutenir cette prière ordinaire. Nous rappelons aussi l’importance de la prière en famille, du jeûne, de la communion dans la prière.

Un chrétien isolé est un chrétien en danger !
Aussi, il est important de s’engager par des moyens appropriés au service des plus fragiles, prenant notamment le soin des personnes isolées, âgées ou malades. Chacun saura ici faire preuve de bon sens mais aussi de générosité. Un appel, un courrier, ou tout autre signe d’attention sera un moyen de s’engager au service du Christ vivant dans notre communauté.

Nous avons bien conscience de la gêne et de la souffrance infligées par ces circonstances, nous vous invitons à vivre ce moment dans la foi et dans l’espérance.

A Niort le 14 mars 2020

P. Bernard Châtaignier, curé

Répondre à cet article