• Logo
  • Noël 2012 par le Père Jacques Lefebvre

    Adoration des bergers. Par Georges de la Tour, vers 1645. Huile sur toile 107 x 131 cm. Au musée du Louvre.

    « Ils vinrent donc en hâte et trouvèrent Marie, Joseph et le nouveau-né couché dans la mangeoire… Quant à Marie, elle retenait tous ces événements et les méditait dans son cœur. » (Luc 2, 16. 19)

    Tableau célèbre, pour son caractère si proche de la vie quotidienne.
    Découvrons-le systématiquement, comme avec des enfants au catéchisme, de préférence en fin de causerie, pour lui garder sa dimension contemplative.

    Ambiance générale :
    - Couleurs chaudes, jaune, brun, rouge. Atmosphère intimiste, la nuit.
    - Pas de décor. Fond neutre.
    - Des personnages, serrés les uns contre les autres, emplissent quasiment l’espace, se suffisent à eux-mêmes.
    - Une seule source de lumière, la chandelle.

    Nommer les personnages  :
    - Marie, dont la robe rouge couvre presque le quart du tableau
    - deux bergers, une bergère, Joseph, de dos, et bien sûr l’Enfant.

    Leurs attitudes :
    Tous les gestes sont discrets. Portons notre attention sur les têtes et les mains :
    - Marie, assise, les mains presque jointes, en prière ou méditation intérieure, paisible, regard au-delà de la scène.
    - Un berger avec son bâton et son petit agneau.
    - Un second berger, au fond, souriant dans l’ombre, saluant de sa main droite au chapeau, prêt à jouer de sa flûte à bec.
    - La bergère (situer son costume, présence féminine peu habituelle) tenant dans sa jolie main la jatte qu’elle vient offrir.
    - Les bergers sont-ils à genoux, au niveau de marie et Joseph assis ?
    Joseph, à contre-jour de la lumière qu’il tient pourtant, dans l’ombre, dans l’humilité de son rôle.
    - Et le nouveau-né, emmailloté serré contre le froid, dormant profondément sur son lit de paille et sa « crèche » en osier tressé.

    Tout est centré sur lui, lignes et lumière (attention, il n’est pas phosphorescent), et même l’agneau, dont il portera le nom.

    Que disent-ils ?
    Ici, rien, toutes les bouches sont fermées, même si dans le récit de l’évangile les bergers se montrent très « parlants ».

    Que pensent-ils ?
    Ce qui leur a été annoncé de cet enfant…Sauveur, Christ, Seigneur…Fils du Très Haut…

    Et nous, dans le silence de notre cœur ?

    Jacques Lefebvre novembre 2012
    Voir les autres présentations de Jacques Lefebvre
    Voir les vidéos de "La bible en images" de Jacques Lefebvre