La brebis, la monnaie et le fils (Luc 15, 1-32)

La brebis, la monnaie et le fils
Luc 15, 1-32

Ce-jour là, ils s’approchent tous, les pécheurs et les publicains, pour l’écouter, les pharisiens et les scribes pour murmurer (versets 1 et 2) !

Les uns attendent le salut, quêtent le pardon, désirent d’un grand désir un regard, une attention, une parole.
Les autres observent, cherchent l’erreur, jugent selon la Loi.

Jésus est le prochain qui connaît les blessures des uns et les murmures des autres. Tous s’approchent de Lui.

Par trois récits Jésus les entraîne vers la Joie, la Miséricorde. La brebis perdue, la monnaie égarée, le fils prodigue, trois paraboles qui crient l’amour dont Dieu est capable avec chacun, chacune. Il aime jusqu’à l’extrême le faible, le blessé, le désespéré.

"Lequel d’entre vous...?" Jésus les appelle chacun, pharisien ou publicain, "juste" ou pécheur, à se convertir ! La joie est le fruit du retour vers Dieu, notre Père, vers l’autre, notre frère.

L’Année de la Miséricorde n’est pas achevée, elle est en plein chantier ! Et si nous construisions du neuf ? En ces jours de rentrée, de commencement ?

Père Armel de Sagazan