Rencontre finale


Rencontre finale.


Une personne allait mourir,
Un homme ou une femme ? Peu importe !
Elle allait mourir et le savait.
Jeune ou âgée ? Peu importe !
Une personne riche ou pauvre,
Intellectuelle ou manuelle ? Peu importe !
Comme dans un film sa vie passée
Se mit à défiler sous ses yeux.

Sous l’éclairage d’une lumière inconnue,
Elle reconnaissait avec une précision accrue
Tous les détails de son existence :
Ses joies, ses peines, ses espoirs et ses doutes,
Ses moments de labeur ou d’insouciance,
Ses temps de peur ou d’espérance.

Mais sous cette lumière nouvelle et crue
D’une intense intensité de vérité,
Elle comprenait, elle discernait,
Elle voyait avec une fine acuité,
Toutes les interventions positives
Toutes les intuitions décisives,
Tous les secours providentiels,
Ou les aides matérielles,
Ou encore les fulgurantes motions spirituelles
Dont l’arrivée dans les moments les plus cruciaux
Avait été déterminants,bénéfiques,

Et voilà que derrière tous ces visages
D’hommes et de femmes,
De personnes humbles ou de notables
Dont la présence, le conseil,
L’intercession ou l’intervention
Avaient été salutaire
Et voilà que derrière chacun de ces messagers
De solidarité, de fraternité,
De consolation ou de compassion,
Se dessinait un visage d’amour,
Un visage irradiant de bonté infinie
De douceur et de mansuétude,
De miséricorde et de tendresse.

Et puis chacun de ces visages connus
S’assemblaient, se superposaient,
S’imbriquaient, se confondaient
Et devenaient une même et unique
Et douce présence maternelle, lumineuse,
Mais en même temps, véridique
Une même et vertigineuse,
Une délicate proposition paternelle
Et fraternelle :
« M’AIMES –TU ? »

C’était : JESUS.
J.M.