Accueil > Paroisses > Paroisse Ste-Sabine en Niortais > CONFINEMENT > Un message de la part des pères Auguste et Claude du 19 avril 2020 - Des (...)

Un message de la part des pères Auguste et Claude du 19 avril 2020 - Des (...)

Des portes verrouillées par crainte

Ce premier jour de la semaine, alors que des temps nouveaux s’annoncent, est-il opportun de verrouiller les portes de la maison ? Les disciples de Jésus l’ont cru nécessaire.
- Quand la peur s’empare de vous...
- Quand le moral est au plus bas...
- Quand le doute s’entremêle avec un lambeau d’espérance...
- Quand le confinement s’impose par crainte d’un ennemi menaçant et sournois...

Autant se replier sur quelque sécurité en fermant la porte de sa maison.
C’est une précaution, voire une nécessité…..

A Jérusalem, ce jour là, les disciples de Jésus ont instauré un repli communautaire.
Autant se serrer les coudes et attendre, solidaires, un avenir si nébuleux pour l’heure.
Face à un lendemain incertain, avec de pauvres moyens et cette fragilité que l’on touche du doigt, comment faire face à un futur où les ombres s’épaississent ?

Ensemble nous sommes plus courageux, les peurs des uns sont remises en cause y compris par les petites lueurs portées par les autres.

Toutes portes verrouillées par crainte, c’est de l’enfermement comme une voie sans issue. Mais l’inattendu de Dieu surgit en toute liberté pour venir au devant de ses amis. Jésus le sait, leurs cœurs sont plus verrouillés que les portes. Il les rejoint. « Il était là au milieu d’eux », porteur de sa paix, de sa joie, et plus encore de son amour offert à tous, les plaies encore visibles en témoignent.

Désormais, sa paix et sa joie sont données à ses amis pour qu’ils en témoignent bien au-delà des murs de la maison.

Même Thomas, notre jumeau, aura sa part de mission, le chemin du doute n’est pas fermé à jamais, il peut aussi préparer et soutenir sa belle profession de foi : « mon Seigneur et mon Dieu ».

Dès lors, les portes verrouillées peuvent s’ouvrir tout grand pour qu ‘éclate la force du Christ Ressuscité. Elle est vraie pour ces hommes bloqués dans leur cœur, dans leur peur, et pour ce monde auquel ils sont envoyés.

Heureux ceux qui croient sans avoir vu...

- Heureux ceux qui croient qu’aujourd’hui, en raison de ce qui ébranle la terre entière, demain sera différent, car un monde plus humain est possible.

- Heureux ceux qui paient de leur personne pour soulager, guérir ou même accompagner l’ultime étape de la vie de tant de personnes.

- Heureux ceux qui se projettent vers des lendemains meilleurs, où les relations entre les peuples se feront plus fraternelles et respectueuses du génie de chaque nation.

- Heureux ceux qui agissent et travaillent sans relâche et souvent dans l’ombre , pour mettre au centre de toute recherche le bien des personnes, le respect de leur histoire, de leur culture, tout en les aidant à subvenir à leurs besoins alimentaires, produits localement et par leurs soins.

Alors que beaucoup de portes étaient verrouillées et que la peur des autres le justifiait à leurs yeux, Jésus, lui n’hésite pas à venir vers nous dans sa discrète efficacité pour nous relancer sur des chemins de Résurrection.

La joie de savoir sa présence avec nous dans tous ces projets qui s’élaborent, avec la force de sa paix promise, l’espérance du monde à venir ne peut que combler de bonheur «  tous ceux qui croient sans avoir vu ».

Répondre à cet article