Noël 2013 par le Père de Sagazan

NOEL, SUBLIME VISITATION !
 
Tous nous aimons l'itinérance. La peur de la sédentarisation, de l'habitude, de l'ennui ?
Nous sommes peut-être des "distraits", attirés irrésistiblement par le neuf, le jamais vu, l'étonnant, le surprenant, comme d'éternels enfants gourmands.
 
Sortir de chez soi, aller plus loin, voir ailleurs, autrement, sans aucun appui ni de langue, ni de symbole, ni de repères, accepter d'être perdu, acculé à demander sa route, l'heure même, cela nous arrive parfois, pas souvent.
 
N'est-ce pas ce que Dieu a choisi résolument en se faisant homme, à Noël justement ?
A vue humaine c'est de la folie : itinérer sur terre, partager notre condition, lui Dieu, Eternel, Créateur de tout l'univers, entrer dans le Temps des hommes, fouler la géographie de la planète Terre ?
 
Itinérance ou errance ? Dieu ne se serait-il pas trompé de projet, de dessein ?
Mais pourquoi donc cette volonté tenace de vivre la condition humaine avec le combat, la lutte contre toutes les formes du Mal, avec la faim, la soif, la fatigue au corps, avec les pièges de l'avoir, du pouvoir et du savoir ?
Pourquoi donc Dieu a-t-il voulu être l'un de nous ? Au milieu de nous, en nous ?
 
Pour traverser notre vie, notre mort, au plus près, au plus proche.
 
Noël c'est Dieu qui est hors de lui, ne quittant pas cependant toute la plénitude de sa nature divine. Il vient, inconnu, une nuit, dans le village le plus insignifiant de la planète, sur la pointe des pieds, pour visiter l'Homme, tout l'Homme, tous les Hommes.
 
Noël c'est tous les hommes qui sont hors d'eux-mêmes, ne quittant pas cependant toute la profondeur de leur nature humaine ; ils viennent, dans la nuit, à tâtons, hésitants, comme les mages des grands continents, pour rencontrer et adorer le Fils de Dieu, "Jésus", Dieu Sauveur.
 
La nuit du 25 décembre c'est la nuit du pèlerinage de Dieu vers l'Homme, de l'Homme vers Dieu.
 
Sublime Visitation !

"Heureux sommes-nous qui avons cru" !

Père Armel de Sagazan