Accueil du site > Accueil - A la Une du site > En bref > FAQ > Marie savait-elle que Jésus était le Fils de Dieu ?

Marie savait-elle que Jésus était le Fils de Dieu ?

Il est toujours difficile de répondre à ce genre de question qui se pose aussi pour Jésus ou pour Joseph.

En effet, les évangéliste n’ont pas pénétré dans la conscience de leurs « personnages ». De plus leur perspective n’est pas de faire de la psychologie. Nous ne pouvons donc donner de réponse qu’en fonction de ce que nous dit l’Evangile. Et là nous trouvons des éléments de réponse :

L’Annonciation (Le 1, 26-38). Nous voyons un ange (façon de représenter la présence de Dieu) qui apparaît à Marie. Ses paroles sont claires : elle va enfanter (jusque là, rien que de très normal, pour une jeune femme, encore qu’elle soit encore vierge). Cet enfant sera le Messie, puisque héritier du trône de David , le grand roi aux yeux de Dieu. Il sera appelé « Fils de Dieu ». A l’objection de la virginité, le messager dit que rien n’est impossible à Dieu.

Lorsque Marie rend visite à sa cousine Elizabeth, elle chante le Magnificat. Elle reconnaît que le Seigneur a fait pour elle et par elle de grandes choses. On pourrait donc penser que Marie est parfaitement consciente de l’identité de son fils.

Mais ces récits n’ont pas le statut de récits historiques. Ils nous donnent le sens de la vie de Jésus avant même que les choses ne se déroulent dans le temps.

L’épisode de Jésus discutant avec les docteurs de la Loi, alors que ses parents le recherchent à l’issue des fêtes de la Pâques a une autre teneur. La réponse de Jésus loin d’être irrespectueuse (voir 2,51- 52), provoque chez ses parents une incompréhension. « Sa mère retenait tout cela dans son cœur ».

Aux noces de Cana, Marie a confiance, alors même qu’elle ne comprend pas ce que son fils veut faire.

Nous pouvons en conclure que Marie, fille de notre race, a confusément compris que quelque chose de grand se passait en elle et par elle (voir l’annonciation), mais qu’elle a pris, progressivement, conscience de l’importance de la mission de Jésus, et de ce qu’il était.

Comme les Apôtres qui ont mis un certain temps à comprendre, alors qu’ils étaient aux premières loges. Ils ont participé au mystère de Jésus mais ne l’ont véritablement approché qu’après la résurrection.

retour aux questions