Les vendredis du carême avec la Communauté Locale de Saint-André

Etant donné les mesures sanitaires, nous ne pourrons pas cette année encore, vivre un temps "PRIÈRE, PAIN, POMME" en présentiel comme nous en avions l’habitude.

Néanmoins, nous pourrions le vivre à la maison tous les Vendredis de Carême en communion les uns avec les autres.

Pour cela,nous vous enverrons à chaque fois, un passage biblique tiré des textes du dimanche suivant, une réflexion et une prière, proposés par le CCFD TERRE SOLIDAIRE et chacun à sa convenance pourra jeûner (soit Pain Pomme ou bol de riz ou bol de soupe).
1° VENDREDI DE CARÊME 2021 19 FÉVRIER 2021
2° VENDREDI DE CARÊME 2021 26 FÉVRIER 2021
3° VENDREDI DE CARÊME 2021 5 MARS 2021
Ceux qui le souhaitent pourront adresser le fruit de leur méditation, de leur prière à Isabelle qui veut bien centraliser, nous en ferons une synthèse que nous vous restituerons.

Et comme rien ne vaut un partage en présentiel, nous vous proposerons une rencontre (sans manger pour ne pas enlever notre masque)
le dernier vendredi (19 mars) au Presbytère St-André de 12 h 15 à 13 H 30.
Des enveloppes CCFD TERRE SOLIDAIRE seront à notre disposition ainsi que le dimanche 21 mars, pour envoyer notre don. On peut aussi le faire en ligne.

Voici le lien du ccfd pour pouvoir donner en ligne



3° VENDREDI DE CARÊME 2021
5 MARS 2021

CHANGER DE REGARD SUR LA CRÉATION

Lecture  : Jn 2,14-21 (Le temple relevé en 3 jours)

Dans le Temple, il trouva installés les marchands de bœufs, de brebis et de colombes, et les changeurs. Il fit un fouet avec des cordes, et les chassa tous du Temple, ainsi que les brebis et les bœufs ; il jeta par terre la monnaie des changeurs, renversa leurs comptoirs, et dit aux marchands de colombes : « Enlevez cela d’ici. Cessez de faire de la maison de mon Père une maison de commerce. » Ses disciples se rappelèrent qu’il est écrit : L’amour de ta maison fera mon tourment.
Des Juifs l’interpellèrent : « Quel signe peux-tu nous donner pour agir ainsi ? » Jésus leur répondit :
« Détruisez ce sanctuaire, et en trois jours je le relèverai. » Les Juifs lui répliquèrent : « Il a fallu quarante-six ans pour bâtir ce sanctuaire, et toi, en trois jours tu le relèverais ! » Mais lui parlait du sanctuaire de son corps.

Méditation  :

Recherche effrénée de profits, amour de l’argent nous conduisent à la destruction de notre planète et à l’augmentation de la misère pour une part toujours plus grande de la population. Comment l’évangile peut m’aider à me concentrer sur l’Essentiel et chercher un mode de vie plus simple ?

Action de grâce

Seigneur, aie pitié de ce monde que tu as fait si beau !
Oui prends pitié de nous, si prompts à détruire et si lents à comprendre le coût de nos actes.
Ouvre nos yeux à la réalité et nos cœurs à la repentance.
Pardonne-nous nos inconséquences, libère-nous de l’idolâtrie de l’argent, et au nom de Jésus, ouvre, s’il te plaît, devant nous le chemin de la justice et d’un mode de vie respectueux de Ta Création.

Extrait de « Prends pitié de ce monde si beau » tiré d’une célébration œcuménique, paru dans Prier n°303



2° VENDREDI DE CARÊME 2021
26 FÉVRIER 2021

COMPRENDRE LA CRÉATION

Lecture : Mc 9 7-10 (La Transfiguration)

Survint une nuée qui les couvrit de son ombre, et de la nuée une voix se fit entendre :« Celui-ci est mon Fils bien-aimé : écoutez-le ! » Soudain, regardant tout autour, ils ne virent plus que Jésus seul avec eux.
Ils descendirent de la montagne, et Jésus leur ordonna de ne raconter à personne ce qu’ils avaient vu, avant que le Fils de l’homme soit ressuscité d’entre les morts. Et ils restèrent fermement attachés à cette parole, tout en se demandant entre eux ce que voulait dire :« ressusciter d’entre les morts ».

Méditation :

Comment dans ma vie j’entends et je ressens l’appel de Dieu ?
« Celui-ci est mon Fils bien aimé : écoutez-le ! » Le Christ nous demande d’aimer nos ennemis, d’aimer les plus petits, d’aimer les plus pauvres.. De quelles manières, faisons-nous preuve de solidarité, d’écoute, d’entraide envers ceux qui souffrent sur cette Terre, à nos portes comme au loin ?

Action de grâce

Le chemin de l’évangile est une voie à tracer, une piste à tailler dans l’inconnu du quotidien, un sentier ouvert sur l’aventure, jalonné cependant par quelques précieux repères, illuminé par des indices qui ne trompent pas, des signes qui nous mettent sur la trace, indice que celui de la Transfiguration de Jésus, cette métamorphose momentanée et passagère devant trois de ses disciples ébahis… Ses paroles sont Parole de Dieu lui-même… Paroles qu’il ne faut pas oublier dans nos pénibles échecs, nos multiples vendredis saints..
A sa suite, au bout du chemin, pour nous aussi, il y aura métamorphose.
Extrait de Chemins de Pâques 1996)


1° VENDREDI DE CARÊME 2021
19 FÉVRIER 2021

AIMER LA CRÉATION

Lecture : Gn 9, 8-11
Dieu dit encore à Noé et à ses fils : « Voici que moi, j’établis mon alliance avec vous, avec votre descendance après vous, et avec tous les êtres vivants qui sont avec vous : les oiseaux, le bétail, toutes les bêtes de la terre, tout ce qui est sorti de l’arche. Oui, j’établis mon alliance avec vous : aucun être de chair ne sera plus détruit par les eaux du déluge, il n’y aura plus de déluge pour ravager la terre

Méditation :
Tout est lié, de l’ancienne à la nouvelle Alliance, Dieu demeure fidèle. Mais moi, comment dans ma vie, j’ai conscience d’être relié à ce(eux) qui m’entoure(nt) et comment je nourris et renforce ce lien ?
Comment je prends personnellement soin de l’environnement, de la "maison commune", de la personne humaine et des liens qui nous unissent ?
Quel regard avons-nous sur le monde où nous vivons et ce que nous laisserons aux générations à venir ?

Action de grâce
Aujourd’hui encore, la bonté du Christ réclame que nous aimions. Pas n’importe comment, mais n’importe qui, jusqu’au bout et n’importe quand. La bonté du Seigneur va au malmené, à l’opprimé, à l’exilé.
"La bonté du Christ opère avec nous, plus encore elle espère de nous, de chacun quelque chose" Madeleine Delbrêl (Nous autres gens des rues)

PARTAGE AVEC TOUS

Dans notre Société individualiste, créer du lien est une priorité.
On ne peut pas vivre sans liens, j’existe grâce aux autres sur tous les plans : affectif – économique – social – spirituel – santé….
COVID 19 complique les relations mais nous pouvons rester en lien grâce à cette proposition de Carême du CCFD. Soyons-en reconnaissants ! Au cœur de cette pauvreté, Dieu miséricordieux est présent, Il m’aide à garder confiance, à être patiente, à scruter les germes de vie dans notre Communauté, notre Paroisse, chez les personnes visitées, dans mon entourage..

Bien sûr que je suis inquiète pour les générations futures, elles vont payer nos excès de consommation qui détruisent la planète mais comme dans l’A.T., il y a aujourd’hui des prophètes comme Pierre RABHI, les nombreuses initiatives du CCFD, notre pape François, des initiatives locales… qui indiquent des alternatives afin de mieux respecter l’environnement et les personnes.

« Aimer pas n’importe comment, mais n’importe qui jusqu’au bout et n’importe quand » C’est un engagement qui me parle. Aimer de manière inconditionnelle, cela est un appel, un chemin de vie, ô combien difficile parfois, crucifiant quand il s’agit de pardonner mais possible car « La bonté du Christ opère avec nous ». C’est un entraînement, il faut le vouloir. Quand on en fait l’expérience, cela libère et apaise

Je rends grâce pour ce don de la communion entre nous, l’Eglise de Jésus Christ. Non pas une Église hiérarchique de pouvoir, toute puissante, mais miséricordieuse, soucieuse des plus démunis, des souffrants, des petits…

Quelle image avons-nous de Dieu ? Seigneur, donne nous de convertir notre regard et de te reconnaître MISÉRICORDIEUX pour construire une église miséricordieuse, ouverte..

Notre solidarité permettra de faire reculer la faim dans le monde en soutenant des projets de développement.

Bonne entrée en Carême, qu’il soit un temps d’intériorisation, de contemplation, d’ouverture à Dieu et aux autres, de partage..

Fraternellement
Sr Bernadette - Isabelle - Guillaume

Répondre à cet article