Accueil > Paroisses > Confinement > Les Communiqués de Mgr Pascal Wintzer. > Les Communiqués de Mgr Pascal Wintzer, archevêque du diocèse de (...)

Les Communiqués de Mgr Pascal Wintzer, archevêque du diocèse de (...)

Bonne semaine sainte du P. Wintzer


Recommandations de la CEF adressées aux évêques et aux responsables de mouvements et associations - 13 mars 2020


Message du 17 mars 2020
Aux curés et responsables des paroisses
Aux responsables des services diocésains

A charge de largement diffuser

Frères et Sœurs, chers amis,

Vous le savez, je suis revenu en France vendredi après-midi, après la visite ad limina des évêques du grand Ouest. Quelle n’a pas été ma surprise en débarquant à Orly : la vie continuait comme si de rien n’était, et pourtant, la veille, le Président de la République avait dit la gravité de l’épidémie. Mais, en France, aucune mesure de mise à distance entre les personnes… quel contraste après ma semaine italienne : le désert des rues de Rome, la fermeture des commerces et des églises, les allées vides de l’aéroport de Fiumicino. Je me suis laissé à penser, selon un classique de notre littérature : « Ils sont fous ces Gaulois ! ».

Même sans symptôme, depuis mon retour de Rome, j’évite tout contact, je ne suis pas allé voter ! (Ndlr : ayant été en contact avec une personne atteinte du Coronavirus, Mgr. Wintzer doit rester confiné en quarantaine)
Au-delà de ma situation, nous savons que c’est ce à quoi chacun est appelé : non par peur des autres, mais par vigilance pour ne pas être la cause de la propagation du virus, nous pouvons être au contact de personnes fragiles.
Nous ne savons pas combien de temps cette période étrange va se poursuivre ; mais il dépend de nous, de nos comportements, qu’elle soit la plus brève possible.

Nous connaissons depuis dimanche les conséquences de cette situation pour l’exercice de nos missions et charges : éviter les contacts et supprimer les rassemblements et les réunions.

Or, dans quelques courtes semaines, nous devons célébrer la Semaine Sainte, en particulier l’accueil de Frères et Sœurs lors de la vigile pascale.
Ceci ne pourra certainement pas se faire.
Dès lors, comme nous le faisons déjà, la prière ne pourra être qu’individuelle.
Pour les prêtres, si certains voulaient concélébrer tel office, en l’absence de tout fidèle bien entendu, ils devraient absolument respecter des mesures strictes de distance entre eux.

Cependant, notre mission se poursuit, en particulier notre devoir de soutenir celles et ceux auxquels nous sommes envoyés.
Nous en connaissons les moyens : les appels téléphoniques, internet, tout ce qui permet une relation sans contact physique et rapproché.
Pour ma part je publie sur le site diocésain un billet quotidien de réflexion et de méditation ; nous étudions la possibilité de diffuser une messe en vidéo sur le site et en audio sur RCF Poitou. Ceci existe déjà sur KTO.

J’invite cependant chacun de vous, paroisses, services diocésains, à exercer son attention fraternelle à l’endroit des fidèles.
Le moyen, c’en sont les outils que vous utilisez déjà : internet, réseaux sociaux, newsletter, etc.
C’est vous qui êtes la figure de proximité de l’Eglise dans les lieux de vos missions et de vos ministères ; demeurez-le, vous savez comme moi que les personnes y sont très sensibles.
Ainsi, j’invite les services diocésains à proposer aux parents des moyens permettant une poursuite de la catéchèse des enfants. De même pour les catéchumènes alors qu’ils ne pourront pas recevoir, à la prochaine fête de Pâques, les sacrements auxquels ils aspirent et se préparent.

Une attention toute particulière doit être portée aux personnes qui traversent un deuil.
Je ne vois pas qu’une célébration puisse se tenir dans les églises : tout rassemblement est propice à la diffusion du virus. Les seuls lieux possibles pour prier pour les défunts sont les cimetières, avec un nombre très restreint de personnes.
Il convient que la paroisse, la communauté locale, y soit présente, par l’un de ses membres, pour soutenir par la prière la famille en deuil.
Les noms des personnes défuntes pourront être donnés aux prêtres ; célébrant seuls la messe, ils auront à cœur de prier, comme ils le font d’ordinaire, pour les fidèles défunts.
Sur ce point, comme de manière générale, on prendra en compte les situations, qui sont toujours singulières, ainsi que les nouvelles consignes qui pourraient être formulées par les autorités sanitaires et politiques.

Enfin, cette période qui s’est ouverte peut aussi donner plus de temps pour la lecture, la réflexion, l’élaboration de tel projet que l’on retardait… ne gâchons pas ce qui nous est désormais possible.

Il est trop tôt pour tirer des leçons de ce que nous sommes en train de vivre ; cependant, la traversée de cette épidémie, ne doit pas nous dispenser de la prière, de la réflexion, du discernement… ce ne sont ni le cœur ni le cerveau qui sont atteints !

Je vous assure de ma prière et de mon dévouement.

+ Pascal Wintzer
Archevêque de Poitiers


Coronavirus, communiqué du 14 mars 2020

Chers amis,

Nous le constatons, en fonction de l’évolution de la situation, les consignes gouvernementales évoluent ; il est essentiel pour chacun de s’y conformer : les mesures prises permettent de ne pas contribuer à la transmission du virus.

A ce jour, les rassemblements de plus de 100 personnes sont interdits.
Chaque responsable, saura prendre les mesures nécessaires pour que cette consigne soit appliquée.

Ceci conduit certains lieux, urbains, à suspendre les messes jusqu’à nouvel ordre. J’invite les curés des paroisses concernées à prendre cette mesure et à l’annoncer aux fidèles.

Afin de nous soutenir dans la foi, nous envisageons de diffuser chaque jour et dès que possible une messe célébrée à la chapelle de la Maison Saint Hilaire en vidéo sur le site internet du diocèse et en audio sur RCF Poitou.

Chaque jour, un texte de méditation spirituelle sera aussi disponible sur le site internet du diocèse.

On peut aussi profiter des autres ressources de prière disponibles, par exemple :

•La semaine, KTO propose la messe avec le pape François à 7h chaque matin ou à 18h15 depuis l’église St Germain l’auxerrois à Paris. Notons ici que cette chaîne, accessible sur Internet, retransmet aussi le chapelet en direct de Lourdes, chaque jour, à 15h30 et les vêpres en semaine, à 17h45.
•Nous connaissons tous les moyens ordinaires proposés par l’Église pour méditer la Parole de Dieu, célébrer la liturgie des Heures et prier.
Le site aelf.org et son application sont d’heureuses ressources pour soutenir cette prière ordinaire. Nous rappelons aussi l’importance de la prière en famille, du jeûne, de la communion dans la prière.

Toutes ces mesures, et celles valables pour tous les autres aspects de la vie sociale, peuvent développer des sentiments de peur, ceci est bien naturel.

Cependant, elles sont le moyen de faire face à une situation sanitaire inédite pour nos générations. L’esprit de responsabilité doit nous guider, et tout autant la paix du cœur, assurés de notre foi et de l’amour du Père pour chacun.

+ Pascal Wintzer
Archevêque de Poitiers
Le 14 mars 2020


PNG

Coronavirus, nouvelles consignes,
communiqué du 13 mars 2020

La crise sanitaire qui frappe le monde appelle à des ajustements, parfois quotidiens, en fonction de l’évolution de la pandémie ; il importe donc que chacun exerce sa vigilance et son esprit de responsabilité.

La première chose est de respecter les consignes données à l’ensemble de la population par nos gouvernants.
Pour l’Eglise catholique, dans notre diocèse, les mesures formulées le 29 février demeurent ; les nouvelles sont rappelées ci-après.
Etant donné que les écoles, collèges, lycées et universités sont fermés à compter du lundi 16 mars, il convient que toute activité avec des enfants et des jeunes soit suspendue jusqu’à nouvel ordre.

De même les réunions qui sollicitent la présence de personnes âgées de plus de 70 ans.

En conséquence, en dehors des liturgies qui ne doivent pas dépasser 100 personnes suffisamment espacées, je demande que dans le diocèse, toutes les réunions soient ajournées.

Cette situation inédite, et qui suscite d’autant les peurs, appelle les chrétiens que nous sommes à ne pas déserter la prière, bien au contraire.

Pour cela, on saura profiter de toutes les ressources dont nous disposons : la lecture de l’Ecriture sainte avant tout, mais aussi le chapelet et tout ce qui est disponible en ligne.

L’amour et la confiance dans le Seigneur nous encouragent à une charité fraternelle qui s’exprime, aussi, dans la vigilance dans nos comportements, communautaires et personnels.

Je remercie chacune et chacun de vous pour son esprit de responsabilité et sa sérénité dans la foi. Je vous remercie d’accompagner les communautés à traverser cette épreuve en ce temps de carême,

+ Pascal Wintzer
Archevêque de Poitiers
Le 13 mars 2020


Coronavirus, consignes de prudence, communiqué du 29 février 2020

Afin de contribuer à la lutte contre l’épidémie de coronavirus et de suivre les dernières recommandations transmises par M. le ministre des Solidarités et de la Santé, Mgr Pascal Wintzer, archevêque de Poitiers, demande à ce que dans les paroisses du diocèse on respecte les mesures suivantes :

- Éviter de se serrer la main et de s’embrasser ; ceci conduit, dans la liturgie, à s’abstenir du geste de paix.

- Pour le rite du lavabo, ne pas hésiter à utiliser une aiguière et de l’eau savonneuse.

- S’il y a concélébration, les prêtres et autres ministres ne communient que sous le geste de l’intinction.

- La communion eucharistique ne peut être donnée que dans les mains.

- Les prêtres voudront bien se laver les mains après avoir donné la communion, même dans la main.

- Vider de l’eau qu’ils contiennent les bénitiers présents dans les églises.

Il remercie chacun pour le respect de ces consignes et invite les catholiques à prier pour les malades et les soignants.

+ Pascal Wintzer
Archevêque de Poitiers
Ce 29 février 2020

Répondre à cet article