Les Servantes du Christ à Damas

Message pascal de Mgr Samir Nasser

LES SERVANTES DU CHRIST A DAMAS

82 religieuses de différentes congrégations se dévouent à l’ombre en toute discrétion au service de l’Eglise de Damas.. sans faire parler d’elles.. Elles sont la force profonde qui par le souffle de l’Esprit font vivre les charismes de l’Evangile dans un pays déchiré par la guerre, sans se lasser ni avoir peur.

1) TEMOIGNAGE DE FRATERNITE : Elles vivent certaines dans des petites communautés dans leurs grandes écoles de jadis nationalisées depuis 1968… d’autres dans des établissements hospitaliers ou dans des appartements ou logements modestes au milieu du peuple de Dieu, menant une vie de pauvreté, de prière et de louange.

2) A L’ECOUTE : Ces religieuses consacrées sont disponibles à l’accueil et à l’écoute des plus petits.. Mission de première nécessité surtout en ces années de guerre et de solitude.. Elles emmagasinent dans leurs cœurs toutes les souffrances et les soucis du petit peuple oublié dans la misère et l’incertitude… Devant l’impuissance, ces Consacrées forment avec amour et affection un Mur de Lamentation assurant une présence charitable auprès des familles démunies.

3) VISAGES DE COMPASSION : l’engagement de nos chères Sœurs au service des familles se traduit dans leur présence dans les garderies, les écoles, les dispensaires, les restaurants du cœur, et les centres de catéchèse et de formation religieuse …. A saluer leur mission héroïque dans le secteur hospitalier et le soin des malades et les nombreux blessés de guerre, développant une pastorale d’avant-garde des malades et des personnes âgées...

4) ATOUTS D’AVENIR : La mission pilote de nos chères Sœurs reste focalisée dans les écoles et la formation des enfants et des jeunes .. Dans ce service pédagogique sont transmises les valeurs de paix, de tolérance et de dialogue, gages de reconstruction d’une Patrie déchirée et du Renouveau Ecclésial.... A saluer dans ce domaine toutes les formes de soutien psychologique aux sinistrés de guerre et surtout aux enfants et aux jeunes marqués par la violence, la délinquance et l’exclusion..

5) GRAND MERCI

 : Ce beau témoignage de lumière, caché et méconnu, ne mérite-t-il pas un peu de gratitude et de reconnaissance ?
Chères Consacrées bien-aimées à Damas le CHRIST RESSUSCITE saura seul vous remercier et vous bénir.
Pâques 2017

+ Samir NASSAR
Archevêque Maronite de Damas

Répondre à cet article