Journées du patrimoine à l’église Notre-Dame de Niort - septembre (...)

JPEG

« Les couleurs liturgiques » ou « l’Arc en ciel de l’Alliance » entre Dieu et les hommes.

Cliquez sur une photo pour lancer le diaporama

JPEGLes ornements liturgiques
ont envahi les chapelles, sans oublier les bouquets généreux de fleurs !

Chapes, chasubles, dalmatiques, rouge, violet, blanc, rose, vert et noir en grande partie du XIXème siècle sont à l’ordre du jour. Brodées d’or ou d’argent, elles éblouissent par leur splendeur et leur magnificence. D’autres étonnent par leurs tissus très décoratifs.
Mais par leur signification symbolique et leur caractère sacré, elles constituent quelque chose de « l’Arc en ciel de l’Alliance » entre Dieu et les hommes.


Yolande Réhault nous éclaire sur la signification de ces six couleurs réservées aux célébrations liturgiques et qui se partagent le temps d’une année dite « liturgique ».

Elles sont comme des signaux qui nous permettent au premier coup d’oeil de nous situer : temps de l’avent …ou temps « ordinaire » …ou encore temps de la fête.

Le violet

Le violet (mélange de rouge et de bleu) manifeste à la fois l’humanité du JPEGChrist (rouge) et sa divinité (bleu). Le violet est la couleur de préparation aux deux mystères essentiels de la foi : l’Incarnation et la Rédemption.
Il est utilisé pendant le temps de l’Avent qui prépare l’Eglise à Noël - la
venue de Dieu dans le monde -, et le temps du Carême qui invite à entrer dans le passage de Pâques.

L’or

JPEGC’est la couleur de la lumière précieuse. Elle est utilisée lors des fêtes les plus
importantes : Pâques et Noël.

Le Rose

Le violet s’éclaircit pour donner le rose, couleur exceptionnelle, utilisée le JPEG3ème dimanche de l’Avent « Gaudete » et le 4ème dimanche du Carême « Laetare ». Le chrétien peut se réjouir et manifester sa joie, impatient de vivre les fêtes qui s’annoncent, Pâques et Noël.

Le Blanc

JPEGSymbole de pureté et de Sainteté, c’est la couleur de la lumière de Dieu.
Le blanc est porté pour les grandes fêtes liturgiques : Noël, l’Epiphanie, Pâques, l’Ascension, l’Assomption, la Toussaint et toutes les solennités.
C’est aussi la couleur des baptisés et du mariage

Le Vert

Symbole de l’espérance, il évoque aussi la nature et la création de Dieu.JPEG C’est la couleur de la croissance, utilisée pour le Temps « Ordinaire », 34 semaines réparties sur deux périodes.

Le Rouge

JPEGCouleur de l’amour et du don, c’est aussi la couleur du sang versé par
amour, celui du Christ. Le rouge est utilisé pour fêter les saints martyrs… mais aussi le Vendredi saint, le dimanche des Rameaux, le jour de la Pentecôte….


Le Noir

C’était la couleur du deuil, abondamment utilisé autrefois pour les funérailles et remplacé aujourd’hui par le violet.JPEG

Étoles,
manipules, voile de calice, bourses de corporal complètent les séries colorées de vêtements.
Ils sont réhaussés de broderies d’or et d’argent ou de fils colorés qui représentent le plus souvent une croix.

JPEG

FLEURIR EN LITURGIE

Les fleuristes de Notre Dame ont accepté de participer à notre exposition en réalisant des bouquets dans chacune des chapelles, aux côtés des vêtements liturgiques. Leur composition, leurs couleurs et leur arrangement procèdent d’une démarche symbolique qui suit les temps de la liturgie.
Le bouquet peut être forme et volume, couleur et mouvement, symbole et prière, en lien avec les textes du jour.
Nous les remercions chaleureusement, elles qui oeuvrent chaque semaine dans l’ombre de leur atelier pour fleurir notre église.
Bouquet de Noël

LES ATELIERS

L’atelier d’enluminure :

Parchemin, pose de l’or, malachite et pigments, Marie-Andrée a ravi les nombreux curieux venus la regarder travailler et admirer quelques oeuvres de sa composition.

L’atelier de reliure :

Un « cousoir » de relieur, des peaux de toutes les couleurs, des papiers « à la cuve »… les instruments d’un artisanat à découvrir.

CONCERT D’ORGUE

Une autre manière de répandre la lumière…et de finir ces journées exceptionnelles fut le concert d’orgue donné par Guillaume Marionneau, organiste de la cathédrale de Luçon. Parmi les oeuvres interprétées, un Magnificat où alternaient chant et orgue, restera dans les mémoires.

JPEGLundi matin nous avons remisé les chapes et les chasubles, les ors et les couleurs, et, lorsque nous sommes sortis, l’église était en noir et blanc