Accueil du site > Espace St Hilaire en Sud Deux Sèvres > Archives > Revoir ou relire les conférences > Comptes-rendus > « Des conduites à risque à la dépendance » le 20/06/2013

« Des conduites à risque à la dépendance » le 20/06/2013

Des « fragilités » (2012-2013) à la « transmission » (2013-2014)

Le 20 juin 2013 au Centre Du Guesclin, l’Espace st Hilaire en Pays niortais et Mellois termine son cycle 2012-2013 « Les fragilités ».

Il accueille Marie Morisot, médecin au Centre d’addictologie de Niort pour une conférence-débat « Des conduites à risque à la dépendance »

Avant de laisser la parole à l’invitée, hommage est rendu à André Louapre, l’inventeur du programme en voie d’achèvement. Le mardi 11 juin 2013, André a succombé d’une longue maladie éprouvante. Depuis des années en proie à celle-ci, il ne s’est pas ménagé pour apporter à l’Espace st Hilaire le précieux concours de sa curiosité, de ses lectures, de ses connaissances et de son esprit critique, mettant à l’épreuve ses convictions. Père de famille très proche des siens, actif à Saint-Gelais, il a entretenu de profonds liens amicaux dont il a fait profiter son entourage. Délaissant tout dogmatisme, épaulé par Nicole son épouse, violoniste, il a contribué à mettre notre foi au diapason de nos engagements.

Incidemment Marie Morisot souligne la qualité de l’ébauche d’André Louapre qui l’a inspirée. Elle aborde avec une délicate clairvoyance le phénomène de l’addiction.
Elle privilégie une approche par l’adolescence propice au jaillissement de fortes sensations. L’accès aux substances psycho-actives les poussent au paroxysme, masquant souvent un traumatisme ancien inexprimé.
Le Centre d’addictologie de Niort reçoit les patients et leur famille à leur demande, en respectant l’expression autonome de chacun. Mais il accueille aussi ceux qui font l’objet d’une obligation de soins, avec travail sur un éventuel refus. De même, il donne des consultations à la Maison d’arrêt de Niort.
Les mots de Marie Morisot retiennent l’attention de l’auditoire qui, par ses questions, l’amène à exprimer une disponibilité non exclusivement professionnelle à la souffrance.
Marie Morisot remarque le renforcement de l’individualisme et pose le problème de la transmission. Elle entre dans la perspective de l’Espace st Hilaire, qui, sur un coup de génie supplémentaire d’André Louapre a choisi la « transmission » comme fil conducteur de l’exercice 2013-2014.

Ainsi sont retenus pour 4ème trimestre 2013 :
- Le Jeudi 10 octobre 2013 à 20 h 30, Bernard Devert (Habitat et humanisme),
- Le jeudi 14 novembre 2013 à 20 h 30, Jean-loup Gerbaud, écrivain, Ahmed une vie de Saharien
- Le jeudi 10 décembre 2013, Françoise Ando-Cohen, présidente du tribunal de Niort (l’autorité )

NB La soirée du 20 juin 2013 est vidéo-enregistrée par les soins de Jean-François Feulvach pour être diffusée sous l’Espace st Hilaire sur le site eglise-niort.net.