Chemin de croix par des détenus du Centre pénitentiaire de Poitiers-Vivonne

CHEMIN DE CROIX

Du Centre pénitentiaire de Poitiers-Vivonne, les détenus, femmes et hommes, vous proposent leurs méditations à l’occasion du Carême.

Écrit avec les mots du cœur,
les larmes de la souffrance et du repentir,
La solitude.

Mais et surtout
Avec l’Espérance.


Introduction au Chemin de Croix

Toi qui es arrêté ...Je t’aime
Toi qui es enchaîné ...Je t’aime
Toi qui es questionné ...Je t’aime
Toi qui es condamné ...Je t’aime
Toi qui es enfermé ...Je t’aime
Toi qui es fouillé ...Je t’aime
Toi qui es dénudé ...Je t’aime
Toi qui me ressembles tant... Je t’aime

Toi qui connais la liberté, considères-la et... Remercie Dieu
Toi qui as du travail, apprécies-le et ...Remercie Dieu
Toi qui vois tes enfants grandir dans la paix,
considéres ton bonheur ....Remercie Dieu.

Mes amis, mes frères, faisons ce chemin de croix pour honorer le Seigneur et le Remercier pour toutes les terribles souffrances qu’il a supportées sans une plainte.

En vivant sa Passion, il a racheté Nos fautes et Nous a sauvés en remettant sa vie dans les mains de son Père du haut de sa croix.

Après chaque station nous pouvons dire un « Notre père », un « je vous salue Marie » et « Gloire au père, au fils et au Saint Esprit comme il était au commencement, maintenant et toujours dans les siècles des siècles ».

De même vous pouvez prendre un refrain de votre choix.


Première station : Jésus est condamné

Lecture de l’Evangile selon Saint Jean :

Pilate dit : « Quelle accusation portez-vous contre cet homme ? ». Puis il entra dans le prétoire, appela Jésus, et dit : « Es-tu le roi des juifs ? »

Puis Pilate leur dit : "Voici l’homme !"
Mais eux crièrent : "A mort ! Crucifie-le ! ».
"Crucifierai-je votre roi ?"
Les grands prêtres répondirent : "Nous n’avons pas d’autre roi que César !"
Alors Pilate leur livra Jésus pour qu’il soit crucifié.
(Jn 19, 5-16)

Prions pour nos frères de misère qui sont jugés et condamnés.
C’est sur les plus grands pécheurs que Dieu se penche le plus.
Les hommes les plus faibles sont ceux qui suscitent le plus son amour.
Prions aussi pour ceux qui jugent car eux aussi seront jugés.

Méditation  :
J’avais la foi et je la conserve…
je suis condamné par la justice humaine,
en moi mépris et désolation,
ma foi est renforcée et laisse place à l’acceptation.


Deuxième station : Jésus est chargé de sa croix

Lecture de l’Évangile selon Saint Jean.

"Ils prirent Jésus et l’emmenèrent.
Il portait lui-même sa croix pour sortir de la ville vers le lieu dit Golgotha, où ils le crucifièrent et avec lui, deux autres : un de chaque coté et au milieu, Jésus .
Pilate rédigea aussi un écriteau et le fit placer sur la croix.
...
Or près de la croix se tenaient sa mère et la soeur de sa mère Marie, et Marie de Magdala.
(Jn 19, 5-16)

Prions pour celui dont la sentence vient de tomber.
Il voit sa vie voler en éclat.
Il vacille, il titube, il pleure, il se lamente, il perd la raison.
Le poids est monstrueux

Prions avec le Seigneur pour alléger sa croix.

Méditation  :
Quelles sont les croix qui nous empêchent d’avancer ?
Quelles sont les croix que nous nous mettons dans les jambes et qui nous empêchent de nous relever ?


Troisième station : Jésus tombe pour la première fois

Lecture du Livre d’Isaïe

"Ce sont nos souffrances qu’il portait et nos douleurs dont il était chargé. Mais Lui a été transpercé à cause de nos crimes, écrasé à cause de nos fautes. Le châtiment qui nous rend la paix est sur Lui et c’est par ses blessures que nous sommes guéris.
Nous étions errants comme des brebis, chacun suivant son propre chemin !...
Mais le Seigneur a fait retomber sur lui nos fautes à tous."
(Is
53, 5-6)

Prions pour ceux qui sont tombés si lourdement.
A genoux devant Jésus présentons-lui humblement nos erreurs
et demandons-lui pardon.
Dans son immense miséricorde, il nous pardonnera et soulagera ainsi le poids de nos fautes.

Méditation  :
Il nous faut aider Jésus à porter sa croix, en aidant les autres.
C’est une façon de le soulager puisqu’Il a pris tous nos péchés
et qu’Il partage nos malheurs.
Plus nous suivrons son chemin d’amour et de pardon,
plus nous le soulagerons..


Quatrième station : Jésus rencontre sa mère

Le Fils de Dieu a dit à son Père :
"Me voici, je viens pour faire ta volonté".

Marie a dit à l’Ange Gabriel :
"Me voici, je suis la servante du Seigneur."

Prions pour nos mères qui nous ont donné la vie, celles qui ont la force et le courage... mais aussi celles qui souffrent et abandonnent.
Prions pour les peines que nous leur avons infligées.
Prions Marie, notre Mère du ciel pour qu’elle nous soutienne, nous guide et nous garde.
Nous sommes en admiration devant elle.
Elle si belle, si resplendissante et si courageuse.

Prions  :
« Je vous salue Marie, pleine de grâces,
le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre les femmes,
et Jésus le fruit de vos entrailles est béni.
Sainte Marie, mère de Dieu, priez pour nous pauvres
pécheurs, maintenant et à l’heure de notre mort. »
Amen


Cinquième station : Simon aide Jésus à porter sa croix.

Lecture de l’Evangile selon Saint Luc
"Comme ils l’emmenaient, ils mirent la main sur un certain Simon de Cyrène qui revenait des champs et le chargèrent de la croix pour la porter derrière Jésus."
(Lc 23,26)

Prions pour celui qui a besoin d’aide ou de notre écoute.
Manifestons-lui notre compréhension, notre solidarité, notre amour, notre fraternité.

Prions :
Notre Seigneur pour le soutenir
La Vierge Marie pour le Soigner.
Saint Michel archange pour le protéger

Méditation  :
Jésus humblement, a voulu être aidé.
Souvent nous sommes tentés de nous enfermer
par orgueil dans nos difficultés au lieu d’accepter
simplement d’être aidés.
Seigneur, aide-nous à porter notre croix,
aide-nous à accepter l’aide que les autres nous offrent
si généreusement, aide-nous à assumer ce que nous
sommes pour et parmi les autres.


Sixième station : Véronique essuie la face de Jésus

Lecture du Livre d’isaïe

"Je ne me suis pas rebellé, je n’ai pas reculé... Je n’ai pas soustrait ma face aux outrages et aux crachats."
(Is 50,56)

Sachons regarder l’autre. Soyons attentifs ;
Une expression du visage, un regard en dit souvent très long.
Dans la grande douleur les mots sont souvent absents.
Dans le passage à l’acte, le silence est toujours présent et pesant.
Prions pour nos frères, nos compagnons qui ont atteint le fond de la misère.

Méditation  :
Et nous, arrivons-nous à apporter de l’amour
vers celui que les autres rejettent ?
Sommes-nous capable de ne point rejeter celui-ci
et lui apporter un morceau de tendresse parmi tant de haine ?
Seigneur toi qui nous aimes tels que nous sommes,
aide-nous à recevoir ton amour pour que nous puissions à
notre tour le transmettre à ceux qui en ont besoin.


Septième station : Jésus tombe pour la seconde fois.

Lecture du Livre des psaumes :

Quand Yahvé mène les pas de l’homme, ils sont fermes et sa marche lui plaît ; quand il tombe, il ne reste pas terrassé car Yahvé le soutient de sa main… (Ps 36, 23-24) Décharge ton fardeau sur le Seigneur, il prendra soin de toi. Jamais il ne permettra que le juste s’écroule.
(Ps 55, 23)

Puis il dit au disciple : "Voici ta mère".(Mc 15,25 - Jn 19,25-27)

Prions pour celui qui est déjà tombé.
Qu’il ne reste pas à terre, qu’il ne perde pas courage.

Prions pour celui qui du fond de sa cellule voit partir sa femme, ses parents, ses enfants.
Il ne les verra peut être plus, il n’a pas pu leur dire, il ne peut que verser une larme.
Qu’il garde confiance .

Méditation  :
Nous portons tous des croix, et nous avons tendance à gémir.
Mais nous pouvons aussi, à l’exemple du Christ,
nous relever et vaincre nos difficultés.
Nous pouvons sortir victorieux, comme Lui, de nos épreuves.
Il nous aide à porter notre croix, si nous croyons en ses paroles.


Huitième station : Jésus console les femmes de Jérusalem.

Lecture de l’Evangile selon Saint Luc : 23, 28-29

"Se tournant vers les femmes qui se lamentaient, Jésus leur dit :
"Filles de Jérusalem, ne pleurez pas sur moi, mais plutôt sur vous-mêmes et sur vos enfants, car il viendra des jours de grand malheur ! ..."
(Jn 19,23-24)

Prions pour que Jésus ouvre nos cœurs
et nous porte en premier vers le démuni, le plus désarmé, le plus faible et qui devra survivre dans un monde qui n’a plus de nom.

Prions pour toutes les femmes qui sont bafouées,
pour celles qui se lamentent,
Que le Seigneur les rassure et les console.

Méditation  :
Qu’avons-nous fait ? Comment nous sommes-nous comportés face aux femmes que nous avons rencontrées ?
Nous pouvons par nos gestes, nos regards changer le monde et donner une place égalitaire entre hommes et femmes dans notre monde.


Neuvième station : Jésus tombe pour la troisième fois.

Lecture du Livre des psaumes

"J’enfonce dans une eau profonde
et rien pour reprendre pied..
Réponds-moi Yahvé, car ton amour est bonté. En ta tendresse, regarde vers moi. L’oppression est sur moi, vite, réponds-moi, approche de mon âme, rachète-moi.
J’ai attendu la compassion,
mais en vain !"
Que ton Salut me redresse !
(Ps 69)

Prions pour ceux qui ne se relèveront jamais.
Prions pour ceux qui ont baissé les bras.
Prions pour ceux qui ne voient plus d’issue.
Prions pour ceux que la tristesse a étouffés.

Que Dieu les prenne dans ses bras et les serre sur son cœur comme des petits enfants.

Méditation  :
De nos blessures, de nos erreurs, nous pouvons guérir,
si nous nous en remettons à Jésus-Christ, en lui demandant pardon.


Dixième station : Jésus est dépouillé de ses vêtements.

Lecture de l’Evangile selon Saint Jean

"Lorsque les soldats eurent crucifié Jésus, ils prirent ses vêtements, en firent quatre parts, une pour chacun d’eux.
Ils prirent aussi la tunique, mais elle était sans couture. Ils se dirent donc les uns aux autres : "Ne la déchirons pas, mais tirons au sort celui qui l’aura !"
Afin que l’écriture fut accomplie :
Ils ont partagé mes habits,
Ils ont tiré au sort mon vêtement
Voilà ce que firent les soldats.
(Jn 19,23-24)

Prions pour ceux qui n’ont plus rien.
Prions pour ceux que l’on met à nu matériellement et mentalement, ces
dépouillés du quotidien, ces dépouillés d’amour
Apportons-leur notre soutien, notre aide, nos prières.
Que Dieu les habille de son amour.
Qu’il leur donne la force de continuer.
Qu’ils se réfugient dans le CHRIST qui se manifeste à travers nous.

Méditation  :
Seigneur pardonne-nous lorsque nous jugeons une
personne par son apparence et non pour ce qu’elle est.


Onzième station : Jésus est cloué sur la croix.

Lecture des Évangiles selon Saint Luc et Saint Jean

"Il était 9 heures quand on le crucifia."
"Près de la croix de Jésus se tenait sa mère. Jésus, voyant sa mère, et près d’elle le disciple qu’il aimait, dit à sa mère : "Femme, voici ton fils".
Puis il dit au disciple : "Voici ta mère".
(Mc 15,25 - Jn 19,25-27)

Mes frères, prions le Seigneur qui nous regarde avec tendresse et nous pardonne nos péchés.
Nous qui avons été épinglés, répertoriés, catalogués, tués, mis à nu, rabaissés, humiliés, dépréciés, effacés, oubliés, tournons notre regard vers Jésus sur sa croix,
et offrons-lui notre cœur car lui, n’avait commis aucune faute.
« Que ceux qui ont des yeux, voient !
Que ceux qui ont des oreilles, entendent »

Méditation  :
Toi si puissant, toi qui as le pouvoir
Tu les laisses faire, tu acceptes.


Douzième station : Jésus meurt sur la croix.

Lecture des Évangiles selon Saint Luc et saint Jean :

Jésus poussa un grand cri …..et dit : "Père, entre tes mains, je remets mon esprit !"
Puis, ayant incliné la tête, il rendit l’esprit.
(Lc 23,4§ et Jn 19,30)

Prions pour être pardonnés.
Car dans notre aveuglement nous ne savions pas ce que nous faisions.
Prions pour nos victimes, qu’elles trouvent auprès de toi Seigneur la grâce de nous pardonner.
Prions pour que cette même grâce nous soit accordée pour pardonner à nos
ennemis, si nous y parvenons nous rentrerons dans le royaume des cieux.

Méditation  :
Et ils sont allés jusqu’au bout de leur cruauté sans pitié,
tu es crucifié,
tu meurs… à cause de nos péchés et pour nous racheter .


Treizième station : Jésus est remis à sa mère.

Lecture de l’Évangile selon Saint Luc : 23,50-51

Et voici un homme nommé Joseph, membre du conseil, homme droit et juste. Il était d’Arimathie et attendait le Royaume de Dieu. Il alla trouver Pilate et réclama le corps Jésus. Il le descendit, le roula dans un linceul.
"Près de la croix de Jésus se tenait sa mère."
(Lc 23,50-51)

Tournons-nous vers ta mère, Marie,
Elle est notre mère du ciel.
Elle a été couronnée d’étoile, reine parmi les anges.
Adressons-lui toutes nos demandes, nos prières.
Elle les porte pour nous à son fils, auprès de Dieu.

Méditation  :
La Foi,
Je l’ai et l’aurai toujours.
Je ne suis condamné que si je ne brise pas la haine
et l’orgueil qui sont en moi, si je ne m’abaisse pas au plus
bas pour servir les autres, pour l’amour de Jésus.


Quatorzième station : Jésus est mis au tombeau.

Lecture de l’Evangile selon Saint Luc

"Et, l’ayant descendu, Joseph d’Arimathie l’enroula dans un linceul.

Et il le posa dans une tombe, taillée dans le roc, où personne encore n’avait été déposé."
C’était le jour de la Préparation de la Pâque et le sabbat commençait à poindre.
Cependant les femmes qui étaient venues avec Lui de Galilée, avaient suivi Joseph ; elles regardèrent le tombeau et comment son corps avait été mis.
Puis elles s’en retournèrent et préparèrent aromates et parfums.
(Lc 23,4)

Les voies du Seigneur sont impénétrables.
En chacun de nous il est Présent.
En nous qui avons disparu du monde, laissons rayonner la lumière de la Résurrection. Ne la rejetons pas. Donnons aux autres ce que nous recevons de Lui, nous en sommes capables.

Prions le Seigneur.
Qu’il nous aide à manifester sa présence, sa réalité bien Vivante et efficace dans nos actes de chaque jour.

Méditation  :
Seigneur Jésus, tu as donné ta vie pour nous laver de tous nos péchés.
Maintenant, nous devons transmettre tes enseignements
et surtout continuer à vivre de ton amour.


Courage mes frères, nous ne sommes pas perdus.
Par Lui nous sommes sauvés.
Dieu pardonne toutes les fautes ;
il suffit de lui en faire la demande et de se repentir.

Dieu a dit « j’ai fait l’homme à mon image »
et comme lui nous connaîtrons la vie éternelle.
Par delà nos souffrances sur cette terre,
nous sommes appelés à vivre au regard des béatitudes,
éternellement auprès de notre Père,
dans la joie,
au sein de son royaume.


« Le troisième jour, il est ressuscité des morts, il est monté aux cieux, il est assis à la droite de DIEU. »

Prière « je crois en Dieu »

Chemin de croix aumônerie de la prison de Poitiers-Vivonne – 2010 - 2014

Répondre à cet article