• Logo
  • Célébration de la réconciliation et Journées du pardon - Noël 2023

    JPEG

    Journées du pardon en l’église St-Hilaire de Niort

    • vendredi 22 décembre 2023 de 15h à 19h
    • samedi 23 décembre 2023 de 10h à 12h
      Célébration de la réconciliation vers Noël 2023

      Ce feuillet est conçu pour vous aider à préparer
      et à vivre le sacrement de la réconciliation.
      Après vous être préparé(e), vous pouvez rejoindre
      un prêtre et demander à recevoir le sacrement.

    Célébration de la réconciliation vers Noël 2023

    Écoute, Entends la voix de Dieu
    À celui qui a soif, Il vient se révéler
    Écoute, Que tout en toi se taise,
    Que tout en toi s’apaise
    Et que parle ton Dieu.

    Écoute Laisse-là ton souci
    Que se taisent les mots
    Que s’éloignent les cris

    Écoute, Dieu sème sans compter
    Sa parole est le pain
    Qui vient nous rassasier

    Écoute Dieu passe près de toi
    Dans la brise légère, dans le vent de l’Esprit
    Écoute Tu es aimé de Dieu
    Tu es choisi par Dieu Il veut pour toi la vie.

    ****************************
    Célébrer la pénitence et la réconciliation,
    tel est le titre du rituel en français de ce sacrement.
    Si nous venons bien avouer nos péchés, et recevoir de Dieu son pardon,
    nous venons également célébrer, en l’Église, ce pardon que Dieu nous offre.
    Nous ne venons pas informer Dieu des fautes que nous avons commises,
    il les connaît bien, mais nous venons devant lui pour les reconnaître :
    « Je rendrai grâce au Seigneur en confessant mes péchés ! » (Ps 31)
    Comme toute célébration, ce sacrement est un moment à vivre,
    mais c’est aussi un moment à préparer (et c’est l’objet de ce feuillet) ;
    enfin, comme toute célébration,
    celle-ci aussi nous engage à une vie nouvelle avec le Christ.
    Allez dans la paix du Christ !

    ****************************

    À L’ÉCOUTE DE LA PAROLE DE DIEU

    &Deutéronome 6, 4-6
    Écoute, Israël : le Seigneur notre Dieu est
    l’Unique. Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de
    tout ton cœur, de toute ton âme et de toute
    ta force. Ces paroles que je te donne
    aujourd’hui resteront dans ton cœur.

    &Mathieu 17, 5
    Comme il parlait encore, une nuée
    lumineuse les couvrit de son ombre, et
    voici que de la nuée, une voix disait :
    « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui
    je trouve ma joie : écoutez-le ! »

    &Jacques 1, 19
    Sachez-le, mes frères : chacun
    doit être prompt à écouter, lent
    à parler, lent à se mettre en colère.

    &Luc 6, 27-28
    Mais je vous dis, à vous qui m’écoutez :
    Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous détestent,
    bénissez ceux qui vous maudissent,
    priez pour ceux qui vous calomnient.

    Laudato Si
    Le pape François nous invite à écouter
    «  le cri de la Terre et le cri des pauvres »

    POUR SE PRÉPARER À LA RÉCONCILIATION

    Écoute Israël : le Seigneur ton Dieu est l’unique.
    Au début de la Bible, Dieu parle et nous demande de l’écouter,
    non pas pour nous contraindre mais pour nous faire découvrir un chemin de bonheur.

    Dieu est-il l’unique Dieu de ma vie ? ou bien ai-je tendance à avoir
    d’autres dieux (idoles) tels que l’argent, le pouvoir, les honneurs, pour être heureux ? Dieu est-il premier dans ma vie ?

    Celui-ci est mon Fils bien-aimé : écoutez-le !
    Si Jésus est venu nous révéler qui est le Père, Dieu nous révèle aussi qui est Jésus : son Fils bien-aimé.

    Quelle est ma foi ? Une routine ? Un acquis définitif ? Est-ce que je
    prends du temps pour Dieu chaque jour : lecture de l’Évangile ?
    Ma prière, est-elle une suite de demandes ?
    Quelle est la place du silence dans ma prière pour écouter ce que dit Dieu
    pour ma vie d’aujourd’hui ? Suis-je prêt à offrir à Jésus un accueil renouvelé à Noël ?

    Que chacun soit prompt à écouter, lent à parler
    L’apôtre Jacques m’invite à faire silence, pour accueillir ce que dit l’autre.

    Quelle est mon attitude dans une conversation ? Suis-je vraiment à
    l’écoute de l’autre ? Ai-je l’habitude de trop parler ? Est-ce que je
    cherche à avoir raison ? à monopoliser la conversation ? à dominer ?
    Est-ce je sais me taire pour accueillir ce qui m’est dit, ce qui est tu, le
    silence ou la colère de l’autre, sans le juger ? Quelle est la qualité de mon
    écoute ?

    Aimez vos ennemis.
    Jésus semble nous demander l’impossible !

    Suis-je artisan de paix là où je vis ? En famille ? dans mon entourage ?
    Ou bien suis-je tenté par la vengeance ? La jalousie ? l’orgueil ?
    Ma vie est-elle en accord avec ma foi ? Que puis-je faire de mieux ?
    Ai-je le souci d’éduquer mes enfants à la paix (ou mes proches) ?
    Est-ce que je prie pour ceux qui me font du mal ? ceux qui font la guerre ?

    Écouter le cri de la Terre et des pauvres, une exigence des Écritures

    Ai-je le souci du respect de la création pour les générations futures ? Ai-je des efforts à faire ? Et pour les pauvres, que puis-je faire de mieux ?

    PSAUME 129

    Des profondeurs je crie vers toi, Seigneur, Seigneur, écoute mon appel !
    Que ton oreille se fasse attentive au cri de ma prière !
    Si tu retiens les fautes, Seigneur, Seigneur, qui subsistera ?
    Mais près de toi se trouve le pardon pour que l’homme te craigne.
    J’espère le Seigneur de toute mon âme ; je l’espère, et j’attends sa parole.
    Mon âme attend le Seigneur plus qu’un veilleur ne guette l’aurore.
    Plus qu’un veilleur ne guette l’aurore, attends le Seigneur, Israël.
    Oui, près du Seigneur, est l’amour ; près de lui, abonde le rachat.
    C’est lui qui rachètera Israël de toutes ses fautes.

    POUR DEMANDER LE PARDON DE DIEU

    Mon Dieu, j’ai péché contre Toi et mes frères et sœurs,
    mais près de toi se trouve le pardon.
    Accueille mon repentir et donne-moi la force de changer,
    dans ma vie, tout ce qui va contre ton amour. Amen

    Allez dans la paix du Christ ! Nous rendons grâce à Dieu !

    POUR RENDRE GRÂCE

    À la miséricorde que Dieu nous accorde, nous sommes invités à répondre par notre action de grâce : il s’agit de remercier le Seigneur., nous pouvons prendre du temps pour cela, par exemple en reprenant les mots de Marie dans le Magnificat :

    Mon âme exalte le Seigneur, exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !
    Il s’est penché sur son humble servante ;
    désormais, tous les âges me diront bienheureuse.
    Le Puissant fit pour moi des merveilles ; Saint est son nom !
    Son amour s’étend d’âge en âge sur ceux qui le craignent.
    Déployant la force de son bras, il disperse les superbes.
    Il renverse les puissants de leurs trônes, il élève les humbles.
    Il comble de biens les affamés, renvoie les riches les mains vides.
    Il relève Israël son serviteur, il se souvient de son amour,
    de la promesse faite à nos pères, en faveur d’Abraham et de sa race, à jamais.
    Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit, pour les siècles des siècles. Amen.

    Avant de quitter l’église, je peux m’engager résolument à progresser
    sur un point particulier, ou à réparer un tort fait à quelqu’un.