"Au creux des cris et des coeurs"




PARIS
L’horreur du vendredi 13 : 129 victimes, 352 blessés !
Tuer et se tuer, la mort totale, le carnage absolu, la violence extrême, gratuite, sans nom !
Quelle déchéance, quelle honte !

Deux tentations terribles peuvent s’abattre sur nous : la peur angoissante et le doute absolu.

LA PEUR,
l’angoisse, l’affolement, le désarroi, l’enfermement, le repliement, l’isolement.
Nous pouvons mettre un policier tous les deux mètres devant nos maisons, cela ne fera rien. Gendarmes et policiers sont nos gardiens, ils viennent de démanteler cinq autres attentats. Mais la sécurité comme unique réponse, c’est une réponse insuffisante.

Seule la Vie peut répondre à la mort, seul vivre ensemble en démultipliant nos voisinages, nos rencontres, nos échanges, notre solidarité, notre entraide, notre fraternité, seul démultiplier les liens répond à la mort et à la violence aveugles.

LE DOUTE ABSOLU,
l’expérience du Néant, du non-sens absolu !
Croire à la force de Dieu, qui rassemble, aime, soutient. Croire au Christ Sauveur vainqueur de la mort, croire à l’Esprit-Saint qui anime le coeur des hommes.
Seuls la prière, l’attachement au Seigneur font rempart au doute absolu. Prier Dieu pour ses frères, alors la Charité devient fervente et la prière devient aimante.

Ils veulent la peur et le néant, dans la folie de leur tuerie. Notre réponse est limpide :
La vie ne s’arrêtera pas, plus forte que tout, comme l’amour, elle se démultipliera dans la fraternité et la charité.
La prière ne s’arrêtera pas, plus forte que tout, comme la foi, elle surpassera le néant de la mort dans le creux des cris et des coeurs.

Armel de Sagazan, 15.11.2015

Cette semaine, chaque messe célébrée dans la paroisse St-Pierre et St-Paul sera veillée de prière.