A.C.A.T. - Reportage sur la Nuit des Veilleurs 2015 à Niort

Journée internationale de soutien aux victimes de la Torture du 26 juin

Qu’est-ce que l’homme ?

Interrogation proposée par l’ACAT ce vendredi 26 juin 2015. Interpellation, information et participation sont les 3 modes d’action dans la rue et lors de la veillée de prière.

Dans la rue

Interpellation : Un stand atypique dans la rue Victor Hugo, composé de photos, textes, puzzles, cartes, bouteilles à remplir,… sont là pour attirer le regard, dévier le cours de la marche des passants l’espace d’un instant, réfléchir ensemble dans un dialogue avec un membre de l’ACAT.

Information : Oui, la torture existe. Oui, des femmes et des hommes sont des victimes nombreuses, trop vite condamnées et oubliées. Oui, leur vie est une succession de drames.

Pourtant, il est possible d’enrayer cette machine écrasante, en plaçant leur nom sur la place publique, l’espace d’un instant, réfléchir ensemble dans un dialogue avec un membre de l’ACAT.

Participation : Des cartes à signer et à envoyer pour soutenir 10 victimes. Des puzzles comme pour recoller, réunir les morceaux de ces vies brisées ou ces pays africains morcelés. Du sable versé dans des bouteilles de couleur comme autant de pensées et de prières pour accompagner vers la liberté ces 10 victimes.

Dans la rue, où passent des femmes et des hommes pris par le tourbillon de leurs activités, de leurs courses ou de leur loisir, résonne cette proposition : prends cette question « Qu’est-ce que l’homme ? » avec toi et pour eux.

Les jeunes semblent plus à l’écoute de ce questionnement.

A l’Église St Jean Baptiste

La parole prend le relais de la rue.

Elle devient multiple : témoignages, prières, méditations, chants, … sur cette même interrogation. Sous l’œil soucieux et attentif du Christ !

Les bouteilles pleines forment un ensemble, aux coloris de nos différences, devant l’autel. Chacune porteuse d’un nom et d’une rose blanche pour dire « Tu n’es plus un inconnu, cette rose est signe d’espérance pour toi. »

Au long de la veillée, des lettres pour chaque victime se remplissent de messages.

Après la NdV en 2014, quelques réponses :

  • Une victime soutenue dans le cadre de « l’opération cartes postales » a écrit à l’ACAT son émotion devant les 6000 lettres reçues !

  • Une autre dit combien les messages de soutien reçus lui ont apporté un réconfort moral considérable : elle a retrouvé l’espoir et elle a demandé son transfert dans une prison près de sa famille.

  • Un Pasteur condamné en raison de sa foi a vu sa peine augmentée de 6 nouvelles années d’emprisonnement, il a été battu en prison et mis à l’isolement ; il ne peut plus communiquer avec l’extérieur.

Tous disent la nécessité de continuer cette action et combien cela est important pour eux et leurs familles.

Cette veillée, une goutte d’eau fraîche dans l’océan de leurs peines.

- : - : - : - : - : - : - : - : - : - : -

Vous souhaitez participer à ce combat ?

Rejoignez l'ACAT

Rejoignez le groupe de Niort